RMC Sport

Arsenal: le patron de Spotify intéressé par le rachat du club

Fondateur et PDG de Spotify, Daniel Ek a clamé son amour pour Arsenal, ce vendredi sur Twitter. Et s'est même dit intéressé par un rachat, si Stan Kroenke, très critiqué par les supporters après l'échec de la Super League, se décidait à vendre le club.

La colère gronde au sein des fans d'Arsenal, qui réclament à cor et à cri le départ du propriétaire de leur club de coeur, Stan Kroenke. À leurs yeux, l'Américain s'est rendu coupable d'avoir voulu rejoindre la Super League, le projet de compétition entre grands clubs mort dans l'oeuf quelques heures après son officialisation. En cas de départ, il y aurait déjà un candidat à son remplacement: Daniel Ek, le fondateur de Spotify.

"Si KSE décide de vendre..."

Sur Twitter, ce dernier, a écrit: "Je supporte Arsenal depuis aussi longtemps que je me souvienne. Si KSE (Kroenke Sports & Entertainment, l'entreprise qui détient les parts du club ndlr) décide de vendre, je serais ravi d'entrer en lice." Le Suédois de 38 ans a fait fortune en lançant Spotify en 2008. Toujours PDG de l'entreprise, il a notamment été nommé homme le plus puissant de l'industrie musicale en 2017 par Billboard.

Dans de précédentes interviews, Ek avait déjà parlé de son amour pour les Gunners, expliquant suivre le club depuis que son compatriote Anders Limpar a revêtu ses couleurs, en 1990. Un temps basé à Londres, il aurait une fortune estimée à 4,5 milliards de dollars.

Kroenke dans le collimateur des fans

Pour l'instant, rien n'indique que Kroenke se décide à léguer Arsenal, dont il a acquis la majorité des parts en 2011. L'Américain gère actuellement plusieurs clubs sportifs, parmi lesquels les Denver Nuggets, les Rams de Los Angeles ou les Colorado Avalanche (la franchise de hockey de Denver).

Il cristallise pourtant depuis un moment la colère des fans des Gunners. Lorsqu'il était en passe d'acquérir 100% des parts du club en 2018, le Trust des supporters d'Arsenal (AST) avait estimé que c'était "un jour terrible", insistant pour que des "membres de l'AST" gardent leurs actions en tant "que gardiens soucieux de l'avenir du club". Le choix de Kroenke d'intégrer la Super League, même s'il a depuis fait machine arrière, n'a pas fait remonter sa cote de popularité, au contraire. En marge de leur réception d'Everton, des centaines de fans ont manifesté aux abords de l'Emirates. Mot d'ordre: "Kroenke out".

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport