RMC Sport

Super League: grosse manifestation de colère des fans d'Arsenal

Alors qu'Arsenal reçoit Everton ce vendredi (21h, à suivre sur RMC Sport), les fans des Gunners se sont rendus en masse aux abords de l'Emirates Stadium pour manifester contre Stan Kroenke, le propriétaire du club, après sa décision d'intégrer la Super League.

La colère des fans de football auraient pu s'estomper cette semaine, après le flop de la Super League et le retrait de la plupart des participants du projet. C'est pourtant tout le contraire qui semble se produire à Arsenal: mécontents des décisions prises par le propriétaire de leur club Stan Kroenke, les supporters des Gunners se sont réunis en masse devant l'Emirates Stadium pour réclamer sa démission. Le climat pour la réception d'Everton (ce vendredi, 21h, sur RMC Sport) est déjà tendu.

#KroenkeOut

Compacte devant les grilles fermées de l'enceinte (le match se disputant, coronavirus oblige, à huis-clos), une foule impressionnante, équipées de drapeaux, de pancartes et de fumigènes, s'est réunie deux heures avant le début de la rencontre. Le mot d'ordre, repris sur les réseaux sociaux, est explicite: "Kroenke out", "Kroenke dehors".

Parmi les slogans qu'on peut discerner dans la masse: "Virez le board", "Notre club, notre maison", alors que les fans réclament à l'unisson une démission du propriété américain, qui détient la majorité des parts du club depuis 2011. L'homme d'affaires, qui détient aussi plusieurs franchises sportives dont les Denver Nuggets, est dans le collimateur des fans depuis son choix de rejoindre la Super League.

Il s'est excusé auprès des joueurs

Arsenal faisait en effet partie des 12 "fondateurs" du projet, révélé à la surprise générale dimanche et mort dans l'oeuf deux jours plus tard. D'emblée, les supporters avaient montré leur rejet de la Super League, prenant Kroenke pour cible. Lui étaient reprochées notamment sa méconnaissance de l'histoire des Gunners et ses trop rares visites au stade, autant que sa politique très "business".

Kroenke serait déjà revenu sur ses choix avec ses joueurs et son staff, reconnaissant que la Super League était une erreur. "Les propriétaires et tous ceux qui ont été impliqués dans le processus" se seraient excusés, a révélé Mikel Arteta, l'entraineur londonien. "Tous avaient une bonne intention pour défendre le club et le mettre dans la meilleure position pour aujourd'hui et pour le futur. Mais ils se sont rendus compte que ce qu'ils faisaient aurait de terribles conséquences et que c'était une erreur."

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport