RMC Sport

Arsenal-Tottenham: Emery au révélateur du derby, pourquoi ça compte vraiment

Ce dimanche contre Tottenham (15h05 sur RMC Sport), Unai Emery va vivre son premier derby du Nord de Londres sur le banc des Gunners. Un match à part pour les supporters des deux clubs. Un premier vrai test, surtout, pour le successeur d'Arsène Wenger.

Sur le calendrier des Gooners - du nom des fans d'Arsenal - il y a deux dates dans l'année qui sont gravées dans le marbre. Deux affrontements contre le rival honni à ne louper sous aucun prétexte. Entretenue depuis la migration de Woolwich Arsenal dans le nord de Londres il y a plus d'un siècle, la rivalité entre Spurs et Gunners va connaître un nouvel épisode ce dimanche à l'Emirates Stadium (15h05 sur RMC Sport). Pour l'un des protagonistes indirects de la rencontre, ce "North London Derby" sera le premier. Un match aux allures de test grandeur nature pour Unai Emery, à plusieurs titres.

Le fantôme d'Arsène Wenger

Pour la première fois depuis 22 ans, Arsène Wenger ne sera pas sur le banc des Gunners ce dimanche pour le derby face aux Spurs. L'absence ne manquera pas d'être soulignée par les supporters et suiveurs d'Arsenal. C'est un peu avec son fantôme - omniprésent jusque dans les moindres détails à l'Emirates Stadium - qu'Unai Emery, débarqué cet été, va devoir composer. L'Alsacien a très souvent brillé lors des derbies. Il a même davantage gagné de matchs que Tottenham (473 contre 434) depuis la création de la Premier League en 1992. De quoi rajouter un peu de pression sur les épaules de l'Espagnol.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport

Une impressionnante série à confirmer

Le 18 août dernier, c'est peu dire que les doutes sur le nouvel Arsenal étaient présents. Après deux défaites contre Manchester City (0-2) et Chelsea (3-2), Emery se faisait déjà descendre par Tony Adams et les marges de progression par rapport aux derniers mois sous Wenger étaient quasi-invisibles. Trois mois et demi plus tard, les Gunners n'ont plus perdu la moindre rencontre. 18 matchs sans défaite toutes compétitions confondues, série en cours. Une bonne forme qui en dit long sur le potentiel des Gunners. Tâche désormais de la préserver contre le rival.

Déjà décisif pour le Top 4?

En cas de victoire contre Tottenham, Arsenal reviendrait à hauteur des Spurs au classement. Un résultat qui relancerait encore un peu plus la course au Top 4, qui fuit le club depuis deux ans. Hormis les deux clubs nord-londoniens, Chelsea, Liverpool et bien évidemment Manchester City sont très bien placés. Un jeu de chaises musicales qui, quoi qu'il en soit, fera un perdant.

Ce premier derby de l'ère Emery est aussi l'occasion de confirmer les belles choses entrevues contre les gros du championnat, notamment la réaction d'orgueil à Chelsea (défaite 3-2) et contre Liverpool (1-1). Remporter enfin ce premier match face à l'un des favoris au podium serait une belle façon de marquer le coup pour l'ancien coach du PSG.

L'acte de naissance d'une véritable histoire d'amour avec les fans?

"Steve (Bould, son adjoint ndlr) et beaucoup de personnes ici m'ont dit comment les supporters vivaient ce match, à quel point il était important pour eux. J'ai disputé des derbies en France et en Espagne, je sais ce que ça représente. (...) C'est un moment spécial pour les supporters dans la saison, ils veulent voir leur équipe bien jouer, faire une bonne performance mais par-dessus tout ils veulent voir un état d'esprit et une grosse intensité."

Unai Emery connaît les ingrédients, comme il l'a confié sur le site officiel du club. Depuis son arrivée en Angleterre, le manager espagnol a à coeur de mettre en avant son rapport avec les fans, notamment sur les réseaux sociaux. Contre Liverpool, rarement l'Emirates n'avait fait autant de bruit. Le coach des Gunners entend bien compter sur la même ambiance pour renverser les Spurs dimanche. Un succès qui lancerait définitivement une belle histoire d'amour...

C.P.