RMC Sport

Football Leaks: Pogba et l’intrigante utilisation des paradis fiscaux

Paul Pogba, le joueur le plus cher de l’histoire du foot et joueur majeur de l’équipe de France utilise lui aussi des sociétés offshores selon l’enquête menée par Mediapart et le consortium European Investigative Collaborations (EIC).

On ne sait pas combien d’argent a transité par ces sociétés ni quel usage elles ont dans les circuits financiers autour de Paul Pogba, mais le montage est pour le moins intrigant. Dans les Football Leaks révélés ce vendredi par Mediapart et l’EIC, on apprend que l’international français utilise une coquille offshore (Aftermath Limited) dans le paradis fiscal de Jersey pour gérer la marque « Paul Pogba », un transfert qui a eu lieu avant la signature du contrat de sponsoring avec Adidas, estimé entre 25 et 40 millions d’euros.

Une situation qui n'a rien d'illégal, comme le signale l'entourage de Paul Pogba à RMC Sport. Et une structure qui n'abrite pas l'argent gagné par Paul Pogba sous le maillot bleu, puisque la FFF ne rémunère les joueurs que via des sociétés françaises ou dans les pays de résidence, selon nos informations.

>> A lire aussi: Football Leaks: Di Maria et Pastore impliqués

Pogba abusé par son ancien agent ? 

Selon Médiapart, avant de passer dans l’écurie de Mino Raiola, Paul Pogba a été abusé par son agent précédent, le Français Oualid Tanazefti qui lui aurait fait signer en 2014 un contrat par lequel il s’appropriait les revenus issus des droits à l’image du joueur pendant quinze ans, via une société luxembourgeoise (Koyot Group). Interrogé par Mediapart, Oualid Tanazefti a estimé que ces accusations sont « totalement ou partiellement fausses, et/ou procèdent d’interprétations erronées et décontextualisées ».

P.K. et M.Bo.