RMC Sport

Liverpool: Klopp agacé par la décision du TAS en faveur de Manchester City

Jürgen Klopp, le manager de Liverpool, espère que le fair-play financier est toujours d’actualité après l’annulation de la sanction qui frappait Manchester City pour manquements à ses règles. Une décision qui agace l'Allemand.

Jürgen Klopp n’a pas sa langue dans sa poche. Le coach allemand de Liverpool, tout en se réjouissant que son adversaire ait une charge supplémentaire de matches inscrite à son calendrier la saison prochaine, a déploré mardi le choix du Tribunal arbitral du sport, qui a cassé la décision de l’instance de contrôle financier des clubs (ICFC) d’exclure Manchester City de toute compétition européenne pendant deux ans. 

"D’un point de vue personnel, je suis content que City puisse jouer la Ligue des champions la saison prochaine, a-t-il dit en préambule, lors d’un point presse. Avec 10-12 matches en moins pour eux dans le calendrier, je ne vois pas quelle équipe aurait pu avoir une chance de leur contester le titre en Premier League. Mais pour être tout à fait honnête, je ne pense pas que c’était une belle journée pour le football, hier."

>>> Liverpool: Klopp donne la date de son départ des Reds

Klopp: "Le fair-play financier est une bonne idée"

La chambre d’instruction de l’ICFC, indépendante de l’UEFA, avait condamné Manchester City pour manquements aux règles du fair-play financier. Il était reproché aux propriétaires émiratis, d’avoir sous-évalué des contrats de sponsoring. Le TAS, juridiction suprême du monde sportif, en a jugé autrement, indiquant que Manchester City n’a, selon son appréciation, pas déguisé ses contrats de sponsoring.

"Le fair-play financier est une bonne idée au départ, a estimé Jürgen Klopp, comme si ce n’était déjà plus le cas après cette décision. Il est là pour protéger les équipes et la compétition, de sorte que personne ne puisse dépenser plus que ce qu’il gagne, s’assurer de la provenance des fonds qu’ils souhaitent dépenser.” Rappelons que Manchester City est toujours condamné, parce qu’il a "échoué à coopérer avec l’UEFA" selon le TAS.

Mais la sanction très lourde, qui privait Manchester City d’une grosse partie de ses revenus et d’une vitrine à nulle autre pareille en coupes européennes, a été annulée. Et l’amende initiale de 30 millions d’euros, ramenée à 10 millions d’euros. Les détails de cette décision qui fera date doivent être prochainement rendus publics.

"Ce n'est pas à moi de juger (du fond de l'affaire) et je ne le fais pas, mais je pense que nous devrions nous en tenir au cadre du fair-play financier, a conclu Klopp. J'espère qu'il reste d'actualité parce qu'il fixe la frontière jusqu'où vous pouvez aller, et pas au-delà, et c'est bon pour le football."

QM