RMC Sport

Liverpool-Manchester City: le retour en grâce de Benjamin Mendy, avant les Bleus

Arrivé à Manchester City à l'été 2017, Benjamin Mendy n'y a pour l'instant jamais connu de saison pleine, toujours perturbé par les blessures. Revenu ces dernières semaines après ses problèmes au genou, le latéral gauche français tente enfin de s'imposer durablement en Premier League. Avant la rencontre ce dimanche face à Liverpool (17h30 sur RMC Sport 1), le joueur de 25 ans a en tout cas connu les joies ce jeudi d'une convocation en équipe de France. Un vrai retour en grâce.

Benjamin Mendy totalise depuis le début de la saison 496 minutes de jeu. Soit le même chiffre que lors de l'ensemble de sa première saison à Manchester City en 2017-2018: il avait été, cette année-là et alors que Pep Guardiola voulait en faire rapidement un cadre, victime d'une rupture des ligaments croisés en septembre, ne revenant qu'en mai. Pris dans une course contre-la-montre pour revenir à temps pour la Coupe du monde, le latéral gauche a finalement bien été appelé par Didier Deschamps. Et obtenu le titre de champion du monde. Mais il n'avait disputé qu'une seule rencontre, en remplaçant Lucas Hernandez à la 50e minute face au Danemark dans le dernier match de la phase de groupes, et s'était montré beaucoup trop juste ensuite pour jouer en Russie. 

Souvent perturbé par les blessures depuis plus de deux ans, Benjamin Mendy a laissé l'ancien joueur de l'Atlético de Madrid s'installer à son poste de latéral gauche, qui lui était promis en sélection face à la pénurie des Bleus dans le couloir. Mais Didier Deschamps lui a redonné sa chance cette semaine, en l'absence de Hernandez, en le convoquant pour le rassemblement de novembre, sur la lancée de son retour sur les terrains - et en grâce - en Angleterre, au point de le voir postuler pour une place de titulaire dimanche, pour le choc entre Liverpool et Manchester City (17h30 sur RMC Sport).

Le sélectionneur de l'équipe de France l'a toutefois prévenu: "Lui a eu un déficit avec sa blessure au genou. A chaque fois qu'il y a des arrêts, le joueur est obligé de retrouver le rythme. Je ne désespère pas pour lui, comme pour les autres, qu'il comprenne que le terrain ne fait pas tout", a rappelé encore Didier Deschamps ce jeudi. Il faisait aussi référence au comportement hors du terrain de celui qui était finalement devenu une mascotte plus qu'un joueur de foot pour les Cityzens.

>>> Pour suivre la rencontre entre Liverpool et Manchester City, abonnez-vous à RMC Sport

La confiance maintenue de Guardiola

Pas toujours irréprochable en dehors du rectangle vert - à coups de tweets trop insistants et de blagues récurrentes ne témoignant pas de la plus grande concentration - le plus grand défi de Benjamin Mendy au cours des prochaines semaines sera de pouvoir enchaîner les matchs. En avril dernier, Pep Guardiola n'éludait pas une question faisant référence aux virées nocturnes de son joueur. "Ils sont assez grands pour savoir ce qu'ils doivent faire, je ne suis pas son père, indiquait l'entraîneur double champion en titre en Premier League. Je préférerais qu'il rentre tôt chez lui, mais je ne contrôle pas les joueurs dans cette situation."

Si Benjamin Mendy retrouve les Bleus, c'est cependant que l'ancien Monégasque redevient progressivement à Manchester City le joueur qu'il avait été lors de la conquête du titre avec Monaco en Ligue 1, au point que les Skyblues avaient déboursé 57 millions d'euros pour lui à l'été 2017. L'entraîneur espagnol lui a d'ailleurs toujours maintenu sa confiance publiquement. "Ce que je veux de Mendy, c'est qu'il soit en forme. Être disponible pour des séances d'entraînement chaque semaine. Il a pratiquement perdu deux ans et il doit jouer", répétait encore en ce début de saison Pep Guardiola. 

Mendy accumule du temps de jeu sur les derniers matchs

Titulaire lors de la dernière rencontre face à l'Atalanta (1-1) en Ligue des champions, où il a livré une solide prestation et de très beaux centres, le Français a pu tenir 90 minutes, comme à deux autres reprises ces dernières semaines. S'il n'est pas encore redevenu un titulaire indiscutable, souvent ménagé par Pep Guardiola, Benjamin Mendy accumule au moins à nouveau du temps de jeu. Revenu en septembre d'une longue blessure au genou, il n'a connu que quelques jours plus tard une alerte musculaire. Depuis, l'ancien Monégasque a retrouvé le quotidien d'un joueur de football et sa bonne humeur légendaire, lui le grand adepte des réseaux sociaux (pas toujours au goût de Guardiola d'ailleurs). 

S'il avait un temps installé l'Ukrainien Oleksandr Zinchenko au poste de latéral gauche en l'absence de Mendy, Pep Guardiola n'a pas non plus pléthore de choix au poste du Français. Et doit donc composer avec un joueur régulièrement absent ces deux dernières saisons, avec toujours le risque d'une éventuelle rechute. 

En août dernier alors qu'il était soigné à Barcelone, Pep Guardiola soulignait que son joueur "travaillait comme un animal". Et précisait que Mendy est "un joueur aux qualités spéciales". Face à Liverpool ce dimanche (17h30 sur RMC Sport 1), il aura certainement l'occasion de retrouver définitivement la lumière. La rencontre est déjà décisive pour Manchester City, à six points des Reds de Jürgen Klopp.

Guillaume Lepère