RMC Sport

Man United-Chelsea, tops et flops: Zouma fautif, Pogba à deux visages, martial décisif

Première journée et premier sommet en Premier League. Ce dimanche, Manchester United est sorti largement vainqueur de son duel très attendu face à Chelsea (4-0), à Old Trafford. Un choc au cours duquel Zouma n'a pas du tout rassuré tandis que le duo Rashford-Martial a laissé entrevoir de belles promesses et Pogba livré une copie contrastée.

Les tops

Maguire soigne son entrée

Le nouveau patron de l'arrière-garde mancunienne a déjà pris ses marques. Et marqué son territoire. Aligné aux côtés de Lindelöf, Harry Maguire a livré une prestation pleine d'autorité et de sérénité. Le défenseur le plus cher de l'histoire, arrivé cet été en provenance de Leicester, s'est montré intransigeant dans les duels aériens, a fait parler sa lecture du jeu pour annihiler de nombreuses offensives londoniennes et a même dicté les premières relances de Manchester United.

La jeunesse des Blues

C'est sans doute le choix le plus fort de Frank Lampard. Pour son baptême du feu dans l'élite, le coach anglais a décidé de mettre sur le devant de la scène deux joueurs formés au clubs déjà en vue lors de la tournée de pré-saison. Préféré à Giroud en attaque, Tammy Abraham (25 buts en Championship la saison dernière) s'est illustré par sa percussion et sa vivacité. Sa frappe limpide terminant sur le poteau de De Gea aurait pu faire basculer le match d'entrée (4e).

Positionné en soutien de son coéquipier, Mason Mount a aussi été à la hauteur du haut de ses 20 ans. Chaînon indispensable ce dimanche pour amorcer le pressing, le milieu anglais a montré une belle justesse dans les transmissions et un investissement de tous les instants. Une jeunesse qui s'est toutefois éteinte lors du second acte. 

Rashford et Martial donnent raison à Solskjær

Avec le départ de Lukaku pour l'Inter Milan dans les dernières heures du mercato, le message envoyé par Ole Gunnar Solskjær se voulait limpide: donner le pouvoir à la jeunesse mancunienne. Martial, qui a retrouvé le numéro 9 dans le dos et le poste sur le terrain par la même occasion, et Rashford, aligné à gauche, ont livré un élément de réponse à leur coach.

Timides et peu inspirés en première période, les deux Red Devils ont assuré la victoire de United au retour du vestiaire. L'ex-Monégasque a été décisif en étant à la réception d'un centre de Pereira (65e) tandis que Rashford, après son ouverture du score sur penalty, a signé un doublé en gagnant son duel devant Kepa (67e).

Pogba, inclassable

Peut-être parce qu'il a encore la tête ailleurs ou peut-être parce qu'il reste échaudé de ne pas avoir été transféré au Real Madrid après avoir fait part de ses envies de départ, Paul Pogba a connu des retrouvailles contrastées avec Old Trafford. Attendu au tournant, le champion du monde français n'a pas affiché son aisance technique habituelle, tentant quelques roulettes ratées. Surtout, le milieu n'a pas rempli son rôle dans l'entrejeu des Red Devils pendant une heure, à savoir impulser et construire les offensives. Forcément, United a donc longtemps souffert dans la bataille du milieu face aux Blues.

Une copie poussive que la "Pioche" a sauvé par son offrande délicieuse pour Rashford sur le troisième but et sa passe décisive pour le dernier de Daniel James (81e). Un Pogba aux deux visages, donc.

Les flops

Zouma, l'erreur fatale

L'histoire lui donnera peut-être raison mais en affirmant récemment que Chelsea n'avait pas besoin d'acheter un défenseur puisqu'ils avaient Kurt Zouma, Mourinho n'a pas eu du flair. Titularisé en défense centrale, le Français a connu une première délicate cette saison. Après une mauvaise relance dans l'axe pour Martial sans conséquence (7e), l'ex-Stéphanois s'est rendu coupable d'une faute dans la surface sur Rashford, qui a ouvert le score dans la foulée sur penalty (18e). Une bévue précoce qui a plombé les Blues, lesquels étaient entrés tambour battant dans la rencontre. 

Pulisic, la recrue impuissante

Seule véritable recrue de Chelsea après avoir signé l'hiver dernier avant de finir la saison à Dortmund sous forme de prêt, Christian Pulisic rêvait sans doute d'une autre première sous la tunique des Blues. Entré à la place de Barkley peu avant l'heure de jeu alors que sa formation était menée 1-0, l'international américain a assisté, impuissant, à la chute des siens. Sur l'aile gauche, il n'a jamais eu l'occasion de se mettre en évidence et a fait preuve d'approximations techniques par moments.

RD