RMC Sport

Manchester United: les entraînements avec Ronaldo, "une guerre" selon Berbatov

Impressionné par le match de Cristiano Ronaldo contre le Barça en Ligue des champions, Dimitar Berbatov s'est souvenu du professionnalisme du Portugais lorsqu'il jouait avec lui à Manchester United à la fin des années 2000.

Auteur d'un doublé mardi soir lors de Barça-Juventus en Ligue des champions (0-3), la machine Cristiano Ronaldo a une nouvelle fois marqué les esprits des observateurs. Notamment celui de l'ancien attaquant bulgare Dimitar Berbatov. Coéquipier de CR7 à Manchester United à la fin des années 2000, ce dernier a salué le professionnalisme du Portugais dans une chronique qu'il tient sur le site de Betfair.

"Lorsque le moment viendra pour Ronaldo et Lionel Messi de raccrocher, nous réaliserons encore plus le genre d'athlètes exceptionnels qu'ils étaient", commence le Bulgare.

Avant de développer: "J'ai eu la chance de jouer aux côtés de Ronaldo pendant une saison. C'était un professionnel à 100%, sur le terrain d'entraînement et en dehors. Je ne me souviens pas qu'il ait jamais été en retard à l'entraînement. Il se préparait toujours à la salle avant, et après l'entraînement il restait et faisait du travail supplémentaire comme bosser sur sa frappe, puis il allait nager, et revenait encore à la salle."

"Il s'est entraîné si dur, il était déterminé à être meilleur que tout le monde"

Selon Berbatov, le quintuple Ballon d'or n'était pas du genre non plus à lever le pied face à ses partenaires. "Vous pouviez voir à quel point il était compétitif en regardant simplement son programme d'entraînement, poursuit-il. Il s'est entraîné si dur, il était déterminé à être meilleur que tout le monde. On pouvait aussi le constater dans les petits matchs d'entraînement que nous faisions, s'il manquait une occasion ou si l'équipe perdait. Il voulait toujours gagner." 

Ce qui a forcément rejailli sur le reste du vestiaire. "Les séances étaient parfois comme une guerre, assure Berbatov. Les membres de cette équipe détestaient perdre, c'était un excellent environnement pour nourrir sa détermination et sa soif de gagner."

Et cela n'empêchait pas quelques moments plus tranquilles. "En dehors du terrain, Ronaldo faisait des blagues, il se moquait de lui-même et il était amical avec tout le monde, confie-t-il. Je me souviens qu'à la fête de Noël des joueurs il avait vraiment été drôle. Mais il ne buvait pas, et c'est tout lui: totalement concentré et professionnel." 

CC