RMC Sport

pour les boss d'Arsenal, Emery fait un travail "fantastique"

Dans un long entretien accordé à la BBC, Josh Kroenke, vice-président des propriétaires des Gunners et directeur du Board, revient sur le mercato agressif d'Arsenal et loue les qualités de son entraîneur, Unai Emery.

Ce n'est pas si souvent que les propriétaires des Gunners se confient aux médias. Mais si son père - surnommé "Silent Stan" - se fait des plus discrets, Josh Kroenke, directeur du Board d'Arsenal, a décidé de rompre le silence. Dans un long entretien avec la BBC, repris par le site internet du club, ce dernier revient sur le mercato animé des Londoniens, évoque la défiance des supporters depuis quelques années envers les actionnaires majoritaires et précise les ambitions du finaliste de la dernière Ligue Europa, à savoir retrouver au plus vite la C1 et remporter la Premier League. Aussi, il n'hésite pas à dire tout le bien qu'il pense du manager des Gunners.

Unai Emery, "exactement ce dont nous avons besoin à Arsenal"

Pour Josh Kroenke, Unai Emery est en effet l'un des moteurs essentiels de ce nouveau chapitre pour Arsenal. Et il ne manque pas de faire une véritable déclaration d'amour au coach espagnol. "Je crois qu'il fait un super boulot et a fait un super boulot. Tourner la page après le passage d'un manager aussi légendaire qu'Arsène (Wenger) allait dans tous les cas être difficile mais le club l'a tourné aussi élégamment que possible. Je pense que l'approche quotidienne d'Unai est fantastique. Il est dehors, sur le terrain, il travaille dur, fait un gros travail vidéo, il communique et son énergie de tous les jours et sa dévotion pour son boulot est fantastique. C'est exactement ce dont nous avons besoin."

"Gagner aussi souvent que possible"

Egalement propriétaires de l'équipe de foot américain des Rams, qui sont allés jusqu'en finale du Superbowl l'année dernière, les Kroenke envisagent le même destin pour leur club de foot du nord de Londres. Avec l'ancien entraîneur du PSG à leur tête. "Nous avons les ambitions les plus hautes. Pour l'instant je peux seulement imaginer ce que c'est que de disputer une finale de Ligue des champions, après avoir disputé celle de Ligue Europa à Bakou. Nous avons les mêmes envies que nos fans : on veut gagner aussi souvent que possible et je crois qu'on a le groupe pour mener à bien cet objectif." Un tout autre discours que celui prononcé à la mi-juillet, où il prônait le "réalisme" quant aux chances d'Arsenal de remporter des trophées...

CP