RMC Sport

Premier League: Ibrahimovic tacle Manchester United et sa "petite mentalité fermée"

Dans sa nouvelle autobiographie, Zlatan Ibrahimovic, ancien joueur des Red Devils, s’en prend de manière virulente à la manière dont Manchester United traite ses joueurs. Avec notamment une anecdote savoureuse sur un jus de fruit qu’il a dû payer à l’hôtel.

Dans un contexte de guerre ouverte entre Manchester United et Cristiano Ronaldo, les propos de Zlatan Ibrahimovic ont un écho particulier. Dans sa dernière autobiographie, l’attaquant suédois, buteur des Red Devils pendant deux ans (2016-2018), s’en prend ouvertement au club anglais et à sa manière de traiter ses joueurs.

>> Conflit Ronaldo-Manchester United: toutes les infos EN DIRECT

"Une chose m'a surpris: tout le monde considère United comme un club de premier plan, l'un des plus riches et des plus puissants du monde et vu de l'extérieur, difficile de ne pas le croire. Mais une fois là-bas, j'ai trouvé une petite mentalité fermée", écrit notamment l’actuel joueur de l’AC Milan, dans des propos rapportés par The Athletic. Pour appuyer son discours, l’ancien Parisien va prendre l’exemple d’une anecdote savoureuse avec le mini-bar d’un hôtel.

"Un jour, j'étais à l'hôtel avec l'équipe avant un match. J'ai eu soif alors j'ai ouvert le mini-bar et bu un jus de fruit, raconte Ibrahimovic dans son autobiographie. Nous avons joué puis nous sommes rentrés à la maison. Un certain temps s'est écoulé. Mon bulletin de paie arrive. Normalement, je ne le regarde pas. Je ne le fais qu'en fin d'année pour voir ce qui rentre et ce qui sort. Mais cette fois-là, je ne sais pas pourquoi, j'étais curieux et j'ai réalisé qu'ils avaient retiré 1 livre (1,14 euro) de mon salaire mensuel."

"Ce sont les détails qui font la différence et gagnent le respect des joueurs"

Le Suédois a alors appelé le team manager de Manchester United afin de lui demander pourquoi cet argent lui avait été retiré. "Le team manager a jeté un coup d'œil et m'a dit: ‘C'était le jus de fruit du mini-bar. Ici, si vous commandez quelque chose, vous devez payer.’"

"Je ne suis pas allé à l'hôtel de ma propre initiative, s’emporte Ibrahimovic dans son livre. Je n'étais pas en vacances. C'était mon lieu de travail. J'étais là pour Manchester. Si je dois jouer et que j'ai soif, je dois boire. Je ne peux pas aller sur le terrain déshydraté. Une telle chose n'arriverait jamais en Italie. Ce sont les détails qui font la différence et gagnent le respect des joueurs." Ce n’est pas Cristiano Ronaldo qui va le contredire.

F.Ga