RMC Sport

Premier League: les chiffres fous de Manchester United, le club le plus dépensier du monde

Dans son rapport financier annuel dévoilé jeudi, Manchester United a annoncé une perte et une dette nettes en très forte progression au sortir de l’exercice 2021-22. Faire revenir Cristiano Ronaldo, et la mauvaise gestion des départs d’Ole Gunnar Solskjaer puis Ralf Rangnick, ont coûté des sommes vertigineuses aux Red Devils.

Un chiffre illustre peut-être un peu plus que les autres la déraison financière qui s’empare dernièrement des Reds Devils, devenus maîtres en la matière. Pour licencier leurs deux derniers entraîneurs en poste, Ole Gunnar Solskjaer et Ralf Rangnick, la famille Glazer, les propriétaires américains, ont dû décaisser pas moins de 27,4 millions d’euros l’année dernière, selon le dernier rapport financier annuel dévoilé par Manchester United, côté en bourse.

Une somme aussi importante qu’incongrue lâchée au cœur de ce qui sera la pire saison de l’histoire du club en Premier League jusqu’ici (58 points). Qui illustre la stratégie parfois incohérente de l’institution: en novembre dernier, Solskjaer sera ainsi licencié quatre mois seulement après s’être vu offert une prolongation de trois saisons plus une en option. Contre un très joli chèque, donc.

L'absence de tournée estivale et l’affaiblissement de la livre sterling ont pesé

Le rapport financier de United révèle que sa dette nette a fait un bon vertigineux de +22%, passant de 419,5 millions de livres (481 M€) en 2021 à 514,9 millions de livres (590,7 M€). Le directeur financier du club, Cliff Baty, a expliqué que les résultats avaient été affectés notamment "par l’absence d’une tournée estivale en juillet 2021" et par "les conséquences de l’affaiblissement de la livre sterling".

Ce gouffre s’explique également par la politique mancunienne agressive sur le plan salarial, United disposant d’une masse salariale de 384,2 millions de livres (440,5 M€) qui vient pulvériser le précédent record en la matière de 354,6 millions de livres (406,2 M€) de l’ennemi City. Les émoluments de Cristiano Ronaldo, à qui 480 000 livres par semaine (550 000 €) ont été offerts pour le faire revenir à Manchester, y contribuent forcément assez largement.

La perte nette des Red Devils se chiffre quant à elle à 115,5 millions de livres (132,2 M€) pour l’exercice 2021-22, soit une augmentation de 23 millions de livres (26 M€) par rapport à la saison 2020-21, terminée au deuxième rang de la Premier League.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport