RMC Sport

Premier League: les stats improbables de la victoire de Leeds contre Manchester City

À dix contre onze pendant plus de 45 minutes, Leeds a réussi à arracher une victoire 2-1 contre Manchester City, ce samedi après-midi en Premier League. L'équipe de Marcelo Bielsa n'a pourtant tiré que deux fois, alors que son gardien a été bombardé toute la rencontre.

Il fallait forcément que ce hold-up soit l'oeuvre d'une équipe de Marcelo Bielsa. Leeds United a fait sensation, ce samedi après-midi en Premier League, en s'imposant 2-1 sur la pelouse de Manchester City. La formation de Pep Guardiola était pourtant en supériorité numérique pendant toute la seconde période. Pour un tacle assassin, Liam Cooper a en effet été exclu juste avant la mi-temps (45e+1). Mais sur un contre, Stuart Dallas, auteur d'un doublé, est parvenu à crucifier les Skyblues dans le temps additionnel (90e+1).

Cette victoire a tout d'une anomalie statistique, qui rappelle presque un certain match de C1 disputé en milieu de semaine à Munich. Les chiffres confirment que l'équipe de Pep Guardiola a outrageusement dominé son sujet. Les Skyblues ont tiré 29 fois au but et ont cadré 7 fois. Mais Leeds a fait preuve d'une efficacité maximale, en faisant trembler les filets sur ses deux seuls tirs.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Premier League

Un énorme écart dans les xG

Ce manque de réalisme mancunien s'illustre aussi par les Expected Goals (xG), ce modèle statistique qui additionne les chances de marquer un but en fonction du tir réalisé. À la pause, Manchester City était à 0,96 xG contre 0,05 xG en face. Leeds menait pourtant 1-0. À la fin du match, c'est encore plus marquant: 2,24 contre 0,23 xG.

En matière de possession, il n'y a pas non plus photo. Manchester City a fini le match à 71% et avec 615 passes. Avec ses 29%, Leeds n'a effectué que 252 passes. Moins de la moitié du total adverse.

Ce résultat est un coup d'arrêt brutal pour le leader de la Premier League, qui n'avait pas perdu contre un promu à domicile depuis février 2007 (défaite 2-0 contre Reading). Manchester City conserve néanmoins un beau matelas en tête du classement à six matchs de la fin, avec provisoirement 14 points d'avance sur le rival United.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport