RMC Sport

Premier League: Liverpool corrige Norwich pour sa rentrée des classes

Autoritaire, dominateur et prolifique, Liverpool n'a pas manqué sa reprise en Premier League, ce vendredi soir. Les Reds n'ont fait qu'une bouchée du promu Norwich (4-1), à Anfield, et lancent déjà leur quête de titre de champion d'Angleterre qui les fuit depuis 1990.

Pour une rentrée des classes, la Premier League ne pouvait pas offrir plus belle publicité. Dans son écrin majestueux d'Anfield où a retenti pour la première fois de la saison le mythique et entraînant "You'll Never Walk Alone", Liverpool a ouvert le bal avec la manière en étrillant Norwich (4-1), ce vendredi soir. Le vice-champion d'Angleterre, outrageusement dominateur et souverain de bout en bout, n'a laissé aucune chance au promu. Et lance déjà un message limpide à Manchester City, qui sera sans doute une nouvelle fois son concurrent majeur pour la couronne nationale.

>> Revivez la large victoire de Liverpool contre Norwich

Salah, déjà en jambes et décisif

Une rencontre qui a rapidement tourné en faveur du champion d'Europe, après le but contre son camp précoce du défenseur Hanley sur un centre d'Origi (7e). Mis sur orbite, les hommes de Jürgen Klopp ont ensuite fait parler leur maîtrise technique et leur vélocité afin de tuer tout semblant de suspense. Soucieux de garder son rythme effréné de meilleur buteur du championnat la saison dernière, Mohamed Salah a inscrit son 55e but en Premier League sur un service de Firmino (19e), avant de s'ériger en passeur décisif pour Van Dijk (28e). Un festival offensif auquel a également participé le héros de la demi-finale retour de C1 contre le Barça et de la finale face à Tottenham. Aligné titulaire, Origi a ouvert son compteur de la tête sur une offrande d'Alexander-Arnold (42e).

>> La Premier League est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner

Ébouriffant lors du premier acte, Liverpool a baissé de pied quelque peu au retour des vestiaires. Si Henderson a mis à contribution le gardien Krul qui a détourné sur sa barre (48e), la formation de Daniel Farke a su relever la tête. Leitner a allumé une première mèche en trouvant les montants mais c'est Teemu Pukki qui a réduit la marque d'une frappe croisée (64e). Le dernier frisson d'une seconde période moins emballante.

La sortie d'Alisson, seule ombre de la soirée

Une première qui aurait été immaculée pour Liverpool - invaincu en Premier League à domicile depuis avril 2017, soit 41 matches - sans la sortie sur blessure d'Alisson Becker en première période. À la 39e minute, le gardien brésilien a été contraint de céder sa place à la nouvelle recrue Adrian, arrivé le 5 août. L'ancien joueur de la Roma s'est visiblement fait mal au mollet après un dégagement anodin aux six mètres. Une éventuelle absence qui pourrait être un coup dur pour les Reds, transfigurés en défense depuis sa venue en juillet 2018. 

RD