RMC Sport

Premier League: Martinelli, le vrai bon coup d’Arsenal

Arsenal a largement remporté jeudi son deuxième match de Ligue Europa face au Stardard Liège (4-0). Auteur d’un doublé pour son premier match continental, Gabriel Martinelli a brillé avec le club londonien. A seulement 18 ans, l’espoir brésilien des Gunners fait déjà l’unanimité et semble promis à un brillant avenir.

Pendant que Nicolas Pepe peine à convaincre pour ses débuts sous le maillot d’Arsenal, une autre recrue estivale brille lorsque Unai Emery lui donne sa chance. Contrairement à l’ancien Lillois, Gabriel Martinelli est déjà en passe de devenir le nouveau chouchou du public londonien. Ce jeudi, pour sa deuxième titularisation, l’attaquant brésilien a inscrit deux buts lors du large succès des Gunners face au Standard Liège en Ligue Europa (4-0).

Une prestation remarquable qui en fait le plus jeune joueur d’Arsenal auteur d’un doublé sur la scène continentale (18 ans et 107 jours). Un premier match européen dans la lignée de ses débuts en Angleterre. Après six minutes en Premier League, le 11 août contre Newcastle, Unai Emery a décidé de le lancer en League Cup face à Nottingham Forest. Résultat, un premier doublé et une qualification tranquille (5-0) d’Arsenal face au club de Championship.

Deux performances qui lui ont surtout valu un hommage appuyé de son entraîneur après la rencontre contre l’équipe belge en Ligue Europa. "Son activité est impressionnante. Je l’utilise comme attaquant parce qu’il a évolué à ce poste au Brésil même si ce n’est pas son meilleur poste selon lui, a expliqué le technicien basque en conférence de presse ce jeudi soir. La première chose à laquelle pense Gabriel Martinelli, c’est d’aider l’équipe et pour cela il veut engranger du temps de jeu. Ce jeudi contre le Standard, sa performance et son attitude étaient fantastiques."

Courtisé par Manchester United, Arsenal l’a recruté à prix réduit

Et pourtant, Gabriel Martinelli aurait bien pu ne pas connaître de pareils débuts en Angleterre. Avant de faire les beaux jours d’Arsenal, le Brésilien a longtemps intéressé Manchester United. Entre 2015 et 2017, celui qui évoluait alors au sein des équipes de jeunes de son club formateur d’Ituano a effectué quatre tests avec les Red Devils à Carrington. "J’ai même demandé à prendre des photos avec Patrice Evra, Marouane Fellaini et d’autres joueurs, a avoué le jeune auriverde après son match face à Nottingham Forest le 24 septembre dernier. Paul Pogba savait que j’étais brésilien et m’a demandé si j’allais bien et où je jouais."

Les pensionnaires d’Old Trafford semblaient alors tenir la corde pour un joueur auteur de débuts professionnels remarqués dans le championnat de Sao Paulo. Avec Ituano, club de Serie D (D4), Gabriel Martinelli avait inscrit dix buts avant d’être élu meilleur espoir pauliste. Insuffisant pour convaincre les dirigeants mancuniens de miser sur lui.

Mais du côté d’Arsenal, toujours friand de jeunes talents, les recruteurs ont semblé séduits par l’attaquant, également capable d’évoluer sur le côté gauche. Autre point positif, son passeport italien lui permet de ne pas occuper une place d’extra-communautaire et pourrait faciliter son intégration en Angleterre, même en cas de Brexit. Face aux atermoiements de Manchester, Arsenal a offert sept millions d’euros pour faire de Gabriel Martinelli, à peine majeur, sa première recrue de l’été 2019.

Un modèle nommé CR7

Et depuis, le joli coup des Gunners n’a eu de cesse de se confirmer. Après une bonne présaison, Unai Emery en a fait un élément indiscutable du groupe professionnel. "Il garde la tête basse, en travaillant tous les jours avec ardeur et en écoutant les préparateurs, s’est enthousiasmé ce jeudi son coéquipier Hector Bellerin. Il écoute aussi ses partenaires et cela se voit sur le terrain."

Brillant sur le pré, Gabriel Martinelli est un bourreau de travail et veut s’inspirer de son modèle, un certain Cristiano Ronaldo. Une situation qui le pousse à se surpasser à chacune de ses apparitions. "Cristiano Ronaldo est un joueur qui travaille dur, expliquait le Brésilien au moment de sa signature à Arsenal. Il cherche toujours à passer au niveau supérieur et à se battre pour remporter des trophées et récompenses individuelles. Je m’inspire de CR7, Lionel Messi et Neymar car ce sont des joueurs qui peuvent bouleverser des matchs et son très professionnels."

Une éclosion à la Guendouzi?

A l’instar d’Hector Bellerin, Michael Owen s’est lui aussi montré dithyrambique à propos du jeune Brésilien. L’ancien buteur de Liverpool, Newcastle ou United a listé les qualités de Martinelli et a estimé qu’il ne lui manquait qu’un peu de vécu et d’expérience pour devenir grand buteur. "Il a l’instinct d’un attaquant, il sait comment participer à la création et comment finir les actions, a souligné ce jeudi l’ancien gamin d’Anfield auprès de BT Sports. Maintenant, ce n’est qu’une question d’expérience."

Et de ce côté-là, Unai Emery sait particulièrement bien aider ses jeunes à grandir. Lancé à plusieurs reprises l’an passé par le Basque, Matteo Guendouzi figure désormais parmi les titulaires réguliers d’Arsenal. L’ancien milieu du PSG et de Lorient a même reçu sa première convocation en équipe de France en septembre dernier. Protégé jusqu’ici par Arsenal, le jeune phénomène de 18 ans pourrait bientôt avoir sa chance en Premier League. Surtout si les stars des Gunners telles que Mesut Ozil et Nicolas Pepe continuent de décevoir.

Jean-Guy Lebreton