RMC Sport

Tottenham: avant de partir, Mourinho a tout déballé aux joueurs pendant 4 heures

Renvoyé lundi par Tottenham, dix-sept mois après sa nomination, José Mourinho a tenu à s'entretenir avec ses (anciens) joueurs avant de s'en aller pour de bon. L'occasion pour eux de se dire certaines vérités.

Il aurait pu partir sans dire un mot. Avec un joli chèque comme cadeau de départ. Mais José Mourinho avait visiblement des choses à clarifier avant de quitter pour de bon Tottenham, le club qui l'a renvoyé dix-sept mois après l'avoir nommé en remplacement de Mauricio Pochettino. Une fois mis au courant de son éviction lundi matin, alors qu'il était en tenue d'entraînement et prêt à diriger la séance du jour, le Portugais (58 ans) a d'abord pris le temps de récupérer ses affaires. Puis il a décidé d'échanger avec ses (anciens) joueurs. Pendant quatre longues heures, selon le récit du Telegraph. Il était important pour lui de s'entretenir avec eux, de faire passer des messages et de revenir parfois sur certaines prestations individuelles. Ces quatre heures leur ont permis de se dire leurs quatre vérités.

La fracture était profonde

Une mise au point quelque peu tardive mais peut-être nécessaire pour un groupe divisé et visiblement plus en phase avec son coach depuis l'élimination le mois dernier en huitièmes de finale de la Ligue Europa, face au Dinamo Zagreb. Malgré leur succès à l'aller (2-0), les Spurs avaient été sortis au bout des prolongations lors d'un match retour assez fou (0-3 ; 2-3 en cumulé). Une énorme claque pour un club qui faisait partie des favoris à la victoire finale dans cette compétition. Après cet échec, les coéquipiers d'Hugo Lloris et Tanguy Ndombélé avaient cru relever la tête en s'imposant à Aston Villa (2-0) en Premier League, avant de subir deux nuls et une défaite. Il a fallu attendre mercredi pour les voir se relancer contre Southampton (2-1) pour la grande première du très jeune Ryan Mason (29 ans) en tant qu'entraîneur principal.

Mourinho, lui, n'aura fait que brièvement illusion durant son passage à Tottenham, et en grande partie grâce au duo formé par Harry Kane et Heung-Min Son, deux machines à marquer inarrêtables. Les supporters retiendront surtout du "Special One" ses résultats décevants, l'attitude bien trop défensive de son équipe, et ses brouilles avec certains joueurs, dont Danny Rose et Dele Alli.

RR