RMC Sport

Tottenham: dans une lettre aux fans, Levy reconnait que les Spurs "ont perdu de vue leur ADN"

Le président de Tottenham, Daniel Levy, a admis dans une lettre à ses fans que la saison n'était pas réussie sportivement, compte tenu des ambitions du club, et que les Spurs avaient "perdu de vue leur ADN".

"Cher supporter". Voilà les premiers mots de la lettre que Daniel Levy, le président de Tottenham a écrit à ses fans. Elle a été publiée sur le site officielle du club, en amont de l’avant-dernier match du club cette saison, face à Aston Villa. À l’intérieur, l’homme d’affaires reconnait que l’année des Londoniens n’a pas été à la hauteur et qu’ils ont perdu leur identité.

Sans le reconnaitre complètement, Levy avoue ainsi à demi-mot qu’engager Tottenham dans la Super League était une erreur. "En tant que club, nous avons été si concentrés sur la livraison du stade et la gestion de la pandémie que nous avons perdu de vue nos priorités et ce qui forme notre ADN. Notre travail auprès de la communauté est un exemple de ce que l’on fait bien, mais nous ne tombons pas toujours juste", a-t-il admis.

Une stagnation depuis 2019

En avril, les Spurs faisaient partie de 12 membres fondateurs du projet élitiste qui a volé en éclats au bout de trois jours. Ses fans avaient violemment réagi à l’annonce, déplorant une perte de l’identité du club. Depuis, des manifestations réclamant le départ des dirigeants se sont tenues devant le stade à plusieurs reprises.

Levy a aussi reconnu ses torts sur le plan sportif. "Cette saison, pour beaucoup de raisons, nous n’avons pas répondu aux attentes sur le terrain. Depuis notre finale de Ligue des champions en juin 2019, nous avons dépensé plus de 250M de livres pour de nouveaux joueurs et nous avions de grands espoirs en cette équipe. […] Nous nous retrouvons maintenant à batailler pour nous qualifier pour l’Europe", a-t-il remémoré.

Le chantier du coach évoqué

"Nous tenons à assurer que notre principale ambition est d’avoir une équipe compétitive, c’est notre aspiration à tour. Le but de tout le monde est de revenir en Ligue des Champions", a-t-il tenu à rassurer celui qui est à la tête du club depuis 2001. Pour l’heure, Tottenham est 6e de Premier League et occupe le dernier strapontin européen, mais est à égalité de points avec West Ham.

Depuis le licenciement de José Mourinho mi-avril, le principal chantier des Spurs est celui du coach, alors que Ryan Mason assure actuellement l’intérim. "Nous nous concentrons sur ce recrutement. Nous avons pleinement conscience que nous devons sélectionner quelqu’un qui reflète nos valeurs et nous fera revenir au style qui est le nôtre : fluide, offensif et distrayant." Un passage qui pourrait être vu comme une critique déguisée envers son ancien entraîneur, qui ne correspond pas vraiment à ces critères.

CP