RMC Sport

Tottenham: le show Mourinho sur la Ligue Europa et ses ambitions

Huitième de Premier League après avoir dominé son rival Arsenal (2-1) ce dimanche, Tottenham va se battre jusqu'à la fin de la saison pour tenter d'accrocher une place en Ligue Europa. Une compétition qui n'emballe pas particulièrement José Mourinho... même s'il se verrait bien la remporter une troisième fois.

Dans une saison très compliquée, Tottenham aura au moins apporté un peu de bonheur à ses supporters en venant à bout ce dimanche d’Arsenal (2-1), son rival historique. Les Gunners ont ouvert le score en première période sur une frappe pure d'Alexandre Lacazette (16e), avant d’être plombés par une grossière erreur de Sead Kolasinac.

Celle-ci a profité à Heung-min Son (19e), qui s’est ensuite mué en passeur décisif pour Toby Alderweireld, auteur du but de la victoire sur une tête croisée (81e). Fort de ce succès, les Spurs sont repassés devant les Gunners.

Pas "amoureux" de la Ligue Europa

Désormais huitièmes, ils comptent deux points de retard sur la septième place occupée par Sheffield, passeport pour les tours de qualification de la prochaine Ligue Europa. Une place dont se contenterait José Mourinho, faute de mieux.

"J’adorerais jouer la Ligue Europa. Ce n’est pas une compétition dont je suis amoureux, ce n'est pas une compétition que j'aimerais beaucoup jouer, mais quand vous ne pouvez pas jouer à la Ligue des champions, vous jouez la Ligue Europa. Dans ma carrière, je n'ai joué que deux fois la Ligue Europa (en 2003 avec Porto et 2017 avec Manchester United) et je l'ai gagnée deux fois. Ce serait pas mal de la jouer une troisième fois et de la gagner une troisième fois", a confié le technicien portugais en conférence de presse.

"La Ligue Europa n'est pas la plus grande compétition en Europe, mais c'est la deuxième. Lorsqu'un club gagne la Ligue des champions ou lorsqu'un joueur ou un manager la gagne... eh bien si vous demandez à Lewis Hamilton s'il veut gagner la Formule 2, je ne pense pas qu'il considère ça comme une grande chose. Mais c'est une compétition et je préfère jouer la Ligue Europa plutôt que de ne pas le faire. Je pense que c'est un titre que Tottenham aimerait obtenir", a-t-il appuyé.

Deux points de retard sur la septième place

Il n’est pas apparu beaucoup plus emballé au moment d’évoquer la valeur symbolique de cette victoire contre Arsenal. "Je dois être plus ambitieux que cela. D’un point de vue égoïste, je sais que je pourrais dire que si le championnat avait commencé au moment de mon arrivée, même avec tous les problèmes que nous avons eus, nous serions actuellement quatrièmes ou cinquièmes au classement", a-t-il poursuivi.

Sans vraiment progresser dans le jeu, son équipe a effectivement gagné des places depuis son arrivée sur le banc en remplacement de Mauricio Pochettino. Mais en termes de points, l’écart reste le même avec le top 7. Au moment de sa nomination, Tottenham occupait la 14e place, avec deux points de retard sur la 7e place. Deux points séparent toujours les Spurs de ce rang. Ils ont trois matchs devant eux pour arracher cette place en Ligue Europa. Ils iront à Newcastle (15 juillet), accueilleront Leicester (19 juillet) et termineront la saison à Crystal Palace (26 juillet).

RR