RMC Sport

Wolves-Liverpool: Rui Patricio victime d’un violent choc à la tête

Alors que Liverpool s’est accroché pour dominer Wolverhampton ce lundi soir en Premier League (1-0), le gardien portugais Rui Patricio a été évacué sur une civière après de longues minutes de soins sur le terrain à la suite d'un violent choc à la tête. Son entraîneur a donné des nouvelles rassurantes après le match.

Liverpool est soulagé d’avoir retrouvé la voie du succès, tandis que Wolverhampton a tremblé pour l’état de santé de Rui Patricio. Violemment heurté à la tête par le genou d’un coéquipier, Conor Coady (87e), le gardien portugais, KO, a été soigné sur la pelouse pendant 15 minutes. Le jeu a été arrêté jusqu'à ce qu'il soit évacué sur civière. Le jeu a ensuite pu reprendre, mais le score n’a plus évolué malgré sept minutes de temps additionnel accordé par l’arbitre de cette rencontre. Plus tôt dans la saison, l'attaquant des Wolves Raul Jimenez avait été opéré d’une fracture du crâne.

Après la rencontre, au micro de Sky Sports, l'entraîneur portugais Nuno Espírito Santo s'est montré rassurant pour Rui Patricio. "On vient juste d’avoir des infos. Il est ok, il est conscient, a confié le coach des Wolves. Il se rappelle ce qui est arrivé, il est au courant. Il est ok. C’était une collision avec le genou de Coady mais il est ok."

Rui Patricio a quitté le terrain sur un civière
Rui Patricio a quitté le terrain sur un civière © @RMCSport

Un spectacle décevant sur le terrain

Ce sont des Reds encore convalescents qui ont fini par dominer (1-0) Wolverhampton. Et c’est un ancien de la maison des Midlands, Diogo Jota, qui a remis dans l’ordre dans sa nouvelle équipe en ouvrant le score juste avant la pause (45e+2), alors que Liverpool relevait la tête après un début de match très fébrile, marqué par les imprécisions techniques des joueurs de Jürgen Klopp. Jota a confirmé un très bon ratio de 6 buts en 7 titularisations cette saison, en championnat. Passeur décisif sur l’unique but de cette partie, Sadio Mané a longtemps été le seul détonateur de son équipe en première période.

Très discret, Mohamed Salah s’est lui distingué en fin de match sur une frappe croisée du droit, difficilement repoussée par Rui Patricio, dont la main fut toutefois plus ferme que sur l’ouverture du score de son compatriote Diogo Jota en première période. L’Egyptien, lancé un poil trop tard par l'international anglais Oxlade-Chamberlain, s’est justement vu refuser un but pour une position de hors-jeu, avant l'image très inquiétante de la soirée avec la blessure de Patricio.

En dehors de ce choc terrible, les deux équipes, en manque de confiance, ont offert un spectacle plutôt décevant dans l’ensemble, mais Liverpool s’en contentera, la victoire étant acquise après deux revers d’affilée en championnat. Tous les doutes n’ont pas été levés sur la fragilité du collectif de Liverpool, qui reste sur une série inédite de six défaites consécutives à domicile en Premier League, mais les Reds sont sixièmes de Premier League à cinq points du top 4.

QM