RMC Sport

Qatar: l'expulsion étonnante de James Rodriguez

James Rodriguez connaît un début d’aventure compliqué au Qatar avec le club d’Al-Rayyan. Ce samedi, le Colombien a été sur une séquence assez improbable. D’abord averti pour une faute contre lui, le milieu offensif s’est emporté contre l’arbitre et a pris rouge.

A l’heure où les supporters du Barça n’ont d’yeux que pour Xavi Hernandez et espère rapidement le voir quitter le club Al-Sadd, les fans de James Rodriguez continuent de suivre les premières foulées de leur chouchou au Qatar.

Et la prestation du Colombien ce samedi contre Al-Arabi risque de provoquer leur colère. Non pas à cause du jeu de l’ancien milieu offensif de Monaco et Everton, passeur décisif pour Yohan Boli, mais certainement pour l’expulsion assez incroyable de la star lors de cette défaite (1-2).

James Rodriguez a dégoupillé

Menés à quelques secondes de la fin du match, les partenaires de James Rodriguez ont poussé pour égaliser. Après un corner mal dégagé par la défense adverse, le Colombien de 30 ans a obtenu un coup franc à l’entrée de la surface pour un excès d’engagement de l’ex-Bordelais Aaron Boupendza. Plu prompt pour récupérer le ballon, James Rodriguez n’a absolument pas fait faut avant d’être percuté par l’attaquant d’Al-Arabi.

Contre toute logique, l’ancien des Girondins a évité un second avertissement synonyme d’expulsion. A l’inverse, James Rodriguez a reçu un carton jaune. Furieux de cette décision, le coéquipier du Français Steven Nzonzi a dégoupillé. Beaucoup trop véhément, il le meneur de jeu s’en est verbalement pris à l’arbitre et a finalement reçu un deuxième carton jaune, cette fois logique.

Frustré, désabusé et clairement dégoûté de la situation, James Rodriguez a d’abord applaudi avec ironie l’officiel puis a ôté son maillot et quitté le terrain en petite foulée. En l’absence de son maître à jouer, Al-Rayyan n’est pas parvenu à égaliser et reste bloqué à la sixième place (sur douze) du championnat qatarien. De son côté, Al-Arabi a conforté sa troisième place, à seulement huit points d’Al-Sadd et Xavi.

JGL