RMC Sport

AC Milan: "Je ne suis pas Superman" sourit Ibrahimovic, incertain face à la Juventus

De retour de blessure la semaine dernière, Zlatan Ibrahimovic (39 ans) a manqué le match à Liverpool cette semaine et reste incertain pour le choc contre la Juventus, ce week-end en raison d’une douleur à un tendon qu’il ne veut pas aggraver.

L’AC Milan pourrait encore devoir se passer de Zlatan Ibrahimovic (39 ans), dimanche pour le choc face à la Juventus Turin (20h45, 4e journée de Serie A). L’attaquant suédois ne veut prendre aucun risque alors qu’il ressent une gêne au tendon d’Achille, qui lui a déjà fait manquer l'affiche à Liverpool (défaite 3-2) mercredi en Ligue des champions. L’ancien joueur du PSG avait repris la compétition le week-end dernier après avoir manqué les premiers matchs de la saison en raison d’une blessure à un genou.

Entré en cours de jeu, il avait marqué sept minutes plus tard face à la Lazio Rome (2-0). "J’avance au jour le jour, j'ai un petit problème avec mon tendon, a-t-il confié jeudi en marge d’un évènement commercial. Je ne veux pas prendre de risque, je ne veux pas rater beaucoup de matchs comme l'année dernière."

"J'écoute mon corps sans penser que je suis Superman"

Il ne s’est pas entraîné jeudi et semble peiner à se remettre de cette douleur. Alors, la star suédoise prend toutes ses précautions. "Je ne veux pas me tromper, j'écoute mon corps sans penser que je suis Superman, a-t-il ajouté. Mon problème, c'est que je travaille trop, parce que j'aime souffrir."

Zlatan confie tout de même une certaine impatience de retrouver ses coéquipiers qu’il a bien aidé à se mêler à la course pour le titre une bonne partie de la saison dernière (2e derrière l'Inter). Milan est reparti fort avec trois victoires en autant de rencontres. "Le secret est de comprendre ce qu'il faut faire pour arriver au sommet et y rester, a-t-il expliqué jeudi. Maintenant, nous devons nous sacrifier pour le faire, la qualité est là. Je ne dis pas que nous avons terminé deuxième grâce à moi mais mes coéquipiers ont compris ce qu'il faut pour arriver là où nous sommes arrivés l'année dernière. Il manque quelque chose pour finir premier et l'équipe le sait. Vous savez, ils travaillent tous les jours pour s'améliorer, ils ont faim, même les nouveaux ont compris la mentalité de l'équipe." Parmi eux, Olivier Giroud attend toujours de partager l’attaque avec Ibrahimovic.

NC