RMC Sport

AC Milan: la grande fierté de Giroud après ses deux premiers buts

Olivier Giroud a marqué ses deux premiers buts avec l’AC Milan, dimanche lors de la victoire face à Cagliari (4-1). L’attaquant français s’en réjouit sans s’attarder sur la malédiction du numéro 9 en Lombardie.

Olivier Giroud (34 ans) a trouvé les bons moyens pour séduire le public milanais. Sur le terrain, le Français a inscrit ses deux premiers buts dimanche lors de la victoire face à Cagliari (4-1). Avant cela, il a failli offrir une passe décisive magnifique d’une talonnade à Rafael Leao mais l’ancien Lillois n’a pas conclu. L’interview d’après-match du champion du monde 2018 a aussi fait son petit effet puisqu’il a commencé à répondre en italien à DAZN, diffuseur de la Serie A en Italie. S’il a parfois buté sur du vocabulaire en s‘exprimant en anglais, Giroud a réussi son entrée en matière.

"Je suis très fier de jouer pour Milan et de jouer à San Siro, a-t-il confié. C'est une grande émotion. Je suis très content de la performance de l'équipe car nous avons commencé le match en jouant notre football. Nous aurions aussi pu marquer plus."

Il a aussi balayé l’étrange malédiction frappant les porteurs du numéro 9 milanais depuis le départ de Filippo Inzaghi en 2012. "Je ne suis pas superstitieux, a-t-il expliqué. Je crois en moi et en mes capacités. Enfant, je regardais Van Basten, Papin et Inzaghi et porter ce maillot me rend heureux."

Giroud explique la hiérarchie avec Hernandez sur penalty

Après avoir ouvert son compteur d’une frappe enroulée imparable, il s’est offert un doublé sur penalty, un exercice dont aurait aussi pu se charger son compatriote Théo Hernandez. "Sur la feuille dans les vestiaires, je suis le tireur de penalty, a certifié Giroud. J'avais déjà marqué et j'aurais pu laisser Théo Hernandez marquer, mais je suis un attaquant et je voulais marquer à nouveau."

Ses deux buts enlèvent un peu de pression à l’attaquant de 34 ans, non retenu avec l’équipe de France. Il restera donc à Milan pendant la trêve internationale avec la perspective d’évoluer prochainement avec Zlatan Ibrahimovic dont le retour à la compétition approche.

"C'est un grand champion, il a une grande personnalité et il est très important dans le vestiaire, convient Giroud. Je veux jouer avec lui, mais je suis heureux de jouer aussi avec mes autres coéquipiers. Nous avons très bien joué et j'espère qu'il en sera de même avec Ibrahimovic. Peu importe qui jouera, mais ce sera important de respecter les choix de l'entraîneur."

dossier :

Olivier Giroud

NC