RMC Sport

Accusation de viol contre Ronaldo: l'accord financier entre le joueur et la plaignante examiné par un juge

Accusé de viol en 2009 par une Américaine, Cristiano Ronaldo avait passé un accord financier avec elle un an plus tard. Accord qui va être prochainement examiné par une juge.

C'est une histoire sans fin. Accusé de viol par Kathryn Mayorga - une femme américaine - en 2009 à Las Vegas, Cristiano Ronaldo avait vu en juillet 2019 la justice locale renoncer à d'éventuelles poursuites, faute de preuves à son encontre. "D'après un examen des informations présentées, les allégations d'agression sexuelle contre Cristiano Ronaldo ne peuvent être prouvées au-delà de tout doute raisonnable", avait déclaré à l'époque le bureau du procureur du comté de Clark County. Et pourtant, voilà que l'affaire refait surface...

Une histoire d'argent

Selon Associated Press, une juge va en effet prochainement examiner l'accord financier passé en 2010 entre le joueur et la plaignante. Cette année-là, les représentants de Ronaldo avaient conclu un deal de 375.000 dollars (340.000 euros) avec Kathryn Mayorga pour que celle-ci garde le silence, comme la loi américaine le permet. Accord depuis dénoncé par l'ancien mannequin.

En clair, la juge en charge du dossier devra dire si Mayorga, en 2010, était en capacité mentale de signer un accord de confidentialité, compte tenu du potentiel traumatisme subi quelques mois auparavant, et de ses difficultés d'apprentissage observées durant sa jeunesse. Si l'Américaine est reconnue comme étant en incapacité d'avoir validé le deal, alors celui-ci pourrait être annulé, voire renégocié. Mais les faits, eux, ne seront pas du tout examinés dans ce volet de l'affaire. Et ne le seront probablement plus à l'avenir.

CC