RMC Sport

Coronavirus: l'Inter aurait recadré Lukaku pour ses propos inquiétants

Selon la presse italienne, l'Inter Milan n'aurait pas apprécié les déclarations de Romelu Lukaku à la télévision belge. L'attaquant a laissé entendre qu'une partie de l'équipe avait peut-\bêtre attrapé le coronavirus dès le début de l'année 2020.

"Nous avons eu une semaine de congés en décembre puis nous sommes revenus au travail et je jure que 23 joueurs sur 25 étaient malades. Je ne plaisante pas. Tout le monde toussait et avait de la fièvre. (…) Nous n'avons jamais fait les tests Covid-19 à l'époque, donc nous ne saurons jamais si c'était ça." Actuellement confiné en Italie, Romelu Lukaku a été l'auteur d'une sortie remarquée à la télévision belge mardi, lorsqu'il a laissé entendre que le coronavirus avait peut-être circulé dans le vestiaire de l'Inter Milan dès le début de l'année 2020. Une affirmation impossible à vérifier, qui aurait particulièrement agacé son club.

Une confusion liée au confinement ?

Selon la Gazzetta, l'Inter aurait ainsi recadré son attaquant ces dernières heures, et lui aurait fait comprendre qu'une telle déclaration dans le contexte sanitaire actuel n'était pas judicieuse. Le club lombard, qui ne souhaite pas réagir publiquement aux propos de Lukaku pour ne pas jeter d'huile sur le feu, lui trouverait toutefois des circonstances atténuantes, estimant que le confinement a pu créer une sorte de confusion chez le buteur, notamment sur les dates.

Concernant les symptômes développés par les joueurs en janvier, la Gazzetta indique que seulement quatre éléments ont été affectés par un syndrome grippal: De Vrij, Skriniar, D'Ambrosio, puis Bastoni un peu plus tard.

CC