RMC Sport

Italie: enquête ouverte après les chants des supporters de la Lazio contre Bakayoko

La fédération italienne a annoncé ce vendredi soir l’ouverture d’une enquête après les chants jugés racistes des supporters de la Lazio contre le milieu de l’AC Milan Tiemoué Bakayoko, dimanche dernier.

La plainte déposée par l’AC Milan ne restera pas sans suite. Le club rossonero avait pointé du doigt "les chants discriminatoires" à l’encontre de Tiemoué Bakayoko après la rencontre face à la Lazio dimanche dernier (2-0). Selon des vidéos transmises à RMC Sport, des cris racistes sont provenus du parcage visiteur contre l'ancien Monégasque et son coéquipier Franck Kessie.

"Le parquet fédéral a ouvert une enquête contre la Lazio à la suite de la plainte déposée par l'AC Milan pour des chants discriminatoires des supporters des Biancocelesti à l'encontre du joueur Bakayoko lors du match Milan-Lazio le 12 septembre dernier, écrit la FIGC dans son communiqué. Le parquet acquiert les vidéos du match et les documents détenus par la préfecture de police de Milan."

Bakayoko: "J'ai toute confiance en mon club pour les identifier"

Sur son compte Instagram, le joueur avait dénoncé ces chants après sa première rencontre avec l’AC Milan depuis son prêt par Chelsea cet été. "Merci pour l’accueil chaleureux les Rossoneri. Je me suis malheureusement blessé pour mes débuts mais le plus important sont les trois points pris par l’équipe. Et aux quelques supporters de la Lazio et leur cris racistes adressés à moi et mon frère Franck Kessié, nous sommes forts et fiers de notre couleur de peau. J’ai toute ma confiance en mon club pour les identifier."

Entré sur le terrain à l’heure de jeu, l’international français (1 sélection) a dû quitter ses partenaires moins de quinze minutes plus tard, touché à la cheville gauche. Au moment de fouler la pelouse de San Siro, des cris de singe et chants racistes sont descendus de la tribune des visiteurs, ce qui fut aussi le cas pour Kessié, notamment au moment de son penalty manqué.

JAu