RMC Sport

Juventus: bains froids, ni coca ni chips... l'énorme exigence de Ronaldo avec son fils

Bourreau de travail et toujours adepte d’une discipline physique de fer à bientôt 36 ans, Cristiano Ronaldo, l’attaquant de la Juventus Turin, aimerait que son fils Cristiano Jr soit aussi discipliné que lui. Même à dix ans.

Chez les Ronaldo, hors de question que l’adage "tel père, tel fils" ne soit pas appliqué à la lettre. En marge des Globe Soccer Awards, où il a reçu dimanche à Dubaï (Émirats arabes unis) la distinction de Joueur du siècle – décernée avec un poil d’anticipation, sur la période 2001-2020 –, Cristiano Ronaldo s’est montré ravi d’inspirer les jeunes générations de footballeurs en herbe.

Et a exprimé sa fierté, surtout, d’être un exemple pour le plus âgé de ses quatre enfants, Cristiano Jr. "Je vois mon fils, il a dix ans et il veut être comme moi", s’est amusé l’attaquant de la Juventus Turin.

"Je suis dur avec lui parce qu'il boit du Coca et du Fanta"

A-t-il conscience de ce que cela nécessite pour atteindre le top niveau? "Pas encore, répond Ronaldo, sous les yeux de son fils. Je suis parfois dur avec lui parce qu'il boit du Coca-Cola et du Fanta et je suis énervé contre lui. Je me bats avec lui quand il mange des chips ou des frites. Il sait que je n'aime pas ça. Même mes plus jeunes enfants, quand ils mangent du chocolat, me regardent d'un air craintif. Nous devons être forts. Pour être honnête, il a du potentiel, c’est un garçon fort, rapide, il dribble bien, mais il n’est toujours rien. Je lui répète à chaque fois: il faut beaucoup de dévouement, de travail."

Mais il attend encore plus de lui. Et notamment qu'il prenne exemple sa propre longévité, lui qui trône à 35 ans en tête du classement des buteurs en Italie (12 réalisations) grâce à son hygiène de vie et une force de travail quasiment incomparables.

"Je lui conseille de faire du tapis roulant puis de prendre un bain mais il se plaint!"

"Parfois, quand il est à la maison, je lui conseille de faire du tapis roulant puis de prendre un bain d’eau froide pour récupérer, poursuit Ronaldo. Mais lui se plaint. Je le comprends il n’a que 10 ans. Je ne lui mettrai aucune pression, je ne ferai rien pour qu’il devienne footballeur. Bien sûr, j'aimerais qu’il devienne footballeur, mais c’est lui qui décidera de son propre avenir." 

Que Cristiano Ronaldo, qui fêtera ses 36 ans le 5 février prochain mais espère "jouer pendant plusieurs années" encore, attend forcément au moins aussi brillant que le sien.

Romain DAVEAU