RMC Sport

Juventus: le voisin de McKennie raconte pourquoi il a dénoncé la fête illégale

La Juventus est dans l’œil du cyclone après la soirée illégale organisée par le milieu américain Weston McKennie dans sa villa. Dans les colonnes du Corriere Della Sera, le voisin du joueur revient sur cette soirée agitée, à laquelle Paulo Dybala et Arthur ont aussi participé.

Actualité plutôt mouvementée de l’autre côté des Alpes, après la fin de la trêve internationale. Ce jeudi, la presse transalpine rapportait une fête organisée dans la villa du joueur de la Juventus Weston McKennie, en compagnie de Paulo Dybala et de Arthur Melo. Les trois joueurs du club piémontais s’attirent les foudres des médias alors qu’ils ont été pris en flagrant délit dans une soirée violant toutes les règles du protocole sanitaire.

Ce vendredi, le Corriere Della Sera revient plus en détails sur les évènements en ayant récolté le témoignage du voisin du joueur, contraint d’appeler les autorités locales peu avant minuit alors qu’un couvre-feu est aussi en vigueur en Italie.

"Je ne pense pas qu’être un footballeur t’autorise à être au-dessus des règles"

Dans les colonnes du quotidien italien, le voisin du milieu américain confie avoir été alerté en allant promener son chien dans la soirée: "Vers 22h30, je suis sorti promener le chien et j’ai vu une rangée de voitures garées sur le bord de la route et un groupe de personnes, toutes sans masque, qui s’étaient rassemblées devant la porte. Il y avait des Mercedes avec des plaques d’immatriculation espagnoles, beaucoup de Jeep et puis plusieurs taxis sont arrivés avec de jeunes filles à bord."

Le voisin du joueur explique avoir été contraint d’appeler les forces de l’ordre, alors qu’il qualifie Weston McKennie comme quelqu’un de nature plutôt tranquille: "Etant donné que les repas entre amis sont interdits et que le couvre-feu n'était pas respecté, j'ai décidé d'appeler les forces de l'ordre. Selon moi, ils étaient plus de 10. Je n'ai rien contre McKennie qui est un garçon tranquille".

Supporter de la Juventus, le voisin explique ne pas se réjouir d’avoir dénoncé cette soirée illégale, qui devrait exposer Weston McKennie, Paulo Dybala et Arthur à de grosses sanctions, en plus de devoir respecter une période d’isolement pour éviter une éventuelle propagation du virus : "Il est chez lui ou il va s'entraîner, il me semble être un bon professionnel. Et moi je suis un tifoso de la Juventus. C'est pour ça que cela me déplaît".

Luca Demange