RMC Sport

Serie A: après Newcastle, le fonds souverain d'Arabie Saoudite penserait à l’Inter

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane aurait jeté son dévolu sur l’Inter Milan en Italie, apprend-on dans la presse italienne, quelques jours seulement après le rachat de Newcastle par le fonds souverain saoudien PIF.

Le fonds souverain saoudien (PIF), présidé par le prince héritier Mohammed ben Salmane, n’en a peut-être pas fini dans sa course à l’armement, après l’achat de Newcastle. Ce mercredi, le quotidien milanais Il Libero annonce que le consortium comprenant le fonds souverain PCP Capital Partners et les frères David et Simon Reuben a jeté son dévolu sur un club de Serie A. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit ni plus ni moins de l’Inter Milan, ce qui correspondrait, après l’échec de Liverpool, à une nouvelle tentative de ferrer un gros poisson européen.

Un milliard d'euros pour s'offrir l'Inter

Une rencontre entre les parties aurait eu lieu à Milan à la mi-septembre, à l’occasion du match de Ligue des champions contre le Real Madrid. La famille Zhang, à la tête du club italien, serait prête à céder le club Nerazzurri au fonds souverain. La somme d’un milliard d’euros aurait déjà été convenue entre les différentes parties. Entamées depuis plusieurs mois, les négociations auraient accéléré ces dernières semaines. Pour l’Inter Milan, les conséquences de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19 ont été particulièrement dramatiques, provoquant de lourds dégâts financiers.

L’écurie italienne a annoncé fin septembre une perte record de 245,6 millions d’euros pour la saison 2020-2021, imputable en partie à la crise, la fermeture des stades ayant représenté le manque à gagner le plus important. Selon Calcio e Finanza, site web spécialisé dans le sport et la finance, il s’agit de la perte la plus importante jamais enregistrée par un club de Serie A.

En conséquence, le propriétaire chinois de l’Inter Milan a souhaité revoir à la baisse le train de vie du club, afin de réaliser des économies, l’été dernier. Une volonté qui a provoqué les départs de l’entraîneur, Antonio Conte, mais également des stars du club, Achraf Hakimi et Romelu Lukaku, tous deux vendus au PSG et à Chelsea.

QM