RMC Sport

Barça: Laporta donne les raisons du départ de Messi

Lors de sa conférence de presse ce vendredi, Joan Laporta a expliqué les raisons du départ de Lionel Messi du FC Barcelone. Le président du club catalan a mis en avant le règlement économique imposé par la Liga, avec un fair-play financier strict, mais le refus aussi de mettre le club en danger pour les prochaines années voire décennies.

Au lendemain de l'annonce de la séparation entre Lionel Messi et le FC Barcelone, Joan Laporta est venu s'expliquer. Face aux médias lors d'une conférence de presse, le président du club catalan a détaillé les raisons de ce retournement de situation, alors qu'une prolongation de contrat était envisagée ces derniers jours.

>> Barça: revivez les explications de Laporta sur le départ de Messi

"Je suis là pour expliquer la situation sur les négociations avec Lionel Messi. La masse salariale est 110% supérieure aux revenus du club. Nous n'avons aucune marge sur les salaires, a expliqué simplement Joan Laporta. Les règles de la Liga sont régies par le fair-play financier. Nos pertes sont bien plus élevées que prévu, nos dépenses aussi. Ce genre de contrat implique d'avoir une grande marge, ce que nous n'avons pas. (...) Les termes de la prolongation de Messi étaient risqués."

Laporta refuse "d'hypothéquer le club pour 50 ans"

Voilà qui met donc un terme à une aventure commune de 21 ans, ponctuée par 35 titres au total. En tout, Lionel Messi aura joué 778 matchs officiels avec le maillot blaugrana, marquant 672 buts et délivrant 300 passes décisives. Mais le règlement de la Liga a donc eu raison des derniers espoirs du club catalan pour la prolongation de la "Pulga."

Pourtant, plusieurs joueurs comme Memphis Depay, Sergio Aguëro ou Eirc Garcia se sont engagés ces dernières semaines avec le FC Barcelone. Baissant leur salaire même pour aider le club dans son objectif de prolonger Lionel Messi. "Nous avons des contrats en cours et une masse salariale sportive avec des ampleurs qui ne nous permettent pas d'avoir une marge salariale, détaille Laporta. Le 'fair-play financier' en Liga est différent et le critère de cash n'est pas respecté. Nous n'avons pas pu tenir le premier contrat de Leo Messi, ce que je vais expliquer en détails. Pour avoir ce 'fair-play', le Barça devait être favorable à un contrat qui était une hypothèque pour le club pendant 50 ans. Je ne veux pas hypothéquer les droits du club pour personne. Nous avons une institution qui est avant tout, même pour le meilleur joueur du monde. Nous lui serons toujours reconnaissants."  

GL