RMC Sport mercato

Bayern: six joueurs contre lui, des partisans... le vestiaire divisé par l'éviction de Nagelsmann

L’éviction soudaine de Julian Nagelsmann aurait divisé le vestiaire du Bayern Munich où six joueurs auraient souhaité le départ de l’entraîneur alors que plusieurs cadres lui ont assuré leur soutien.

Le sans-faute en Ligue des champions (huits victoires en autant de matchs cette saison) et la possibilité de signer un triplé n’ont pas suffi à sauver Julian Nagelsmann (35 ans). L’entraîneur allemand a été démis de ses fonctions d’entraîneur du Bayern Munich vendredi et aussitôt remplacé par Thomas Tuchel. Une éviction soudaine mais justifiée par le club allemand par la chute des résultats de l’équipe, actuellement deuxième de Bundesliga après une reprise post-Mondial un peu poussive (cinq victoires, trois nuls, deux défaites). Selon Bild, ce ne serait pas la seule raison.

Six frondeurs dont Neuer

Le tabloïd allemand assure que le jeune entraîneur a payé des problèmes extra-sportifs avec une fronde d'une partie du vestiaire à son égard. Il cite au moins six joueurs ayant participé à fragiliser sa position sur le banc, dont Manuel Neuer - inamovible gardien titulaire actuellement blessé -, très remonté par le licenciement de l’entraîneur des gardiens, Toni Tapalovic, en janvier dernier. Sa doublure, Sven Ulreich, n’a pas plus apprécié d’autant qu'il n’a pas profité de l’absence de Neuer pour prendre place dans le but avec le recrutement du Suisse Yann Sommer.

Serge Gnabry, Leroy Sané, Jamal Musiala et Sadio Mané seraient les autres joueurs mécontents du management de Nagelsmann. Joao Cancelo pourrait s’ajouter à la liste. Le Portugais, prêté depuis janvier par Manchester City pour retrouver du temps de jeu, a plusieurs fois étalé son agacement à l’entraînement. Il peste aussi contre sa faible utilisation au sein de l’équipe. Cette fronde s’oppose au soutien affiché par plusieurs cadres à leur ancien entraîneur après l’annonce de son départ.

Le message de Thomas Müller pour Julian Nagelsmann
Le message de Thomas Müller pour Julian Nagelsmann © Capture Instagram

Dimanche, Thomas Müller l'a remercié sur son compte Instagram. "Merci à vous et à votre staff pour votre engagement, cher Julian Nagelsmann, a-t-il écrit en illustrant son message d’une photo où il tape dans la main du technicien. Bonne chance et à bientôt."

>> Suivez toutes les infos mercato EN DIRECT

D’autres joueurs ont publié des messages à l’égard de l’ancien technicien de Leipzig comme Benjamin Pavard mais aussi deux supposés frondeurs (Leroy Sané et Jamal Musiala). Leon Goretzka et Joshua Kimmich ont, eux, publiquement regretté la décision de leurs dirigeants. Goretzka s’est même permis de remettre un peu en cause la version du directeur sportif Hasan Salihamidzic expliquant ce départ par une fissure avec des joueurs. "Je serais stupide si je contredisais mon patron, mais personnellement, je n'ai eu aucun problème avec Julian", a-t-il lancé lors du rassemblement avec l’Allemagne.

Pour Kimmich, cette éviction illustre le manque d’empathie dans le football de très haut-niveau. Il a vu "peu d’amour et un petit coeur" dans ce choix radical avant de préciser son propos en expliquant que Nagelsmann avait fait l’expérience du "business du football professionnel avec peu de place pour l’affection".

NC