RMC Sport

Et maintenant, à quoi va ressembler le mercato du PSG ?

Angel Di Maria

Angel Di Maria - AFP

Désormais délesté des lourdes sanctions liées au fair-play financier, le Paris Saint-Germain va enfin pouvoir passer à l’action dans ce mercato. Le club de la capitale pourra-t-il dépenser sans compter ? Aura-t-il une enveloppe conséquente pour recruter ? Quelles sont ses priorités ? Qui dispose d’un bon de sortie ? RMC Sport fait le point sur les grandes lignes du recrutement parisien.

Le recrutement du PSG sera-t-il « no limit »?

Mercredi, l'instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA a levé les sanctions contre le PSG dans le cadre du fair-play financier. Désormais, le club de la capitale peut recruter sans restriction. Il n’est plus forcé de s’en tenir à une enveloppe de 60 millions d’euros maximum (48 millions après déduction du transfert de Serge Aurier). L’UEFA récompense la gestion sérieuse du club parisien. La levée des sanctions ne signifie pas pour autant que le fair-play financier a disparu. Paris est obligé, comme tous les clubs qualifiés en Ligue des champions et en Ligue Europa, de présenter des comptes à l’équilibre en fin de saison. Paris peut désormais recruter les joueurs qu’il veut, mais ne peut pas dépenser à tout va !

De quelle enveloppe va disposer le PSG ?

En début de semaine prochaine doit se tenir une réunion entre l’entraîneur Laurent Blanc, Olivier Létang, le directeur sportif adjoint du club et le président Nasser Al Khelaïfi. Le PSG attendait la décision officielle de l’UEFA pour démarrer les tractations. A l’heure actuelle, avec la levée des sanctions, l’enveloppe du mercato n’a pas été décidée même si elle devrait être comprise entre 100 et 120 millions d’euros hors vente.

Pogba cet été, c’est possible ?

Pour le PSG, pas question d’attaquer des dossiers comme Ronaldo, Neymar ou Messi pour le moment. Même si le président Nasser Al Khelaïfi rêve de ces trois joueurs, le club envisagerait de ne pas participer aux enchères sur le dossier Pogba. Paris ne peut pas acheter un joueur plus de 100 millions d’euros, avec le risque de se voir de nouveau sous l’étreinte du fair-play financier en fin de saison prochaine. 

Paul Pogba
Paul Pogba © AFP

Où Paris veut-il se renforcer ?

Paris veut 4 joueurs au minimum : un gardien de but, un défenseur gauche, un milieu de terrain et un milieu offensif gauche ou droit.

Où en est le dossier Kevin Trapp ?

Selon nos informations, le Paris Saint-Germain a trouvé un accord avec le gardien allemand Kevin Trapp. Le joueur s’est rendu plusieurs fois à Paris. Il veut venir au PSG. Paris a fait une offre à l’Eintracht Francfort mais aucun accord, pour l’instant, n’a été trouvé. La raison ? Le PSG doit se décider la semaine prochaine pour valider définitivement ou non le dossier Trapp. Si la réponse est « oui », ce dernier sera parisien et l’enveloppe de recrutement se retrouvera amputée de 10 millions d’euros. Dans ce cas de figure, Salvatore Sirigu devrait être mis en concurrence avec l’Allemand. Si c’est un problème pour le gardien italien, qui a demandé à son agent d’être à l’écoute d’offres étrangères depuis quelques jours, ce n’est pas un problème pour le club parisien. « Chelsea avait Courtois et Cech, le Barca a Bravo et Ter Stegen, le Real à Navas et Casillas : un gardien doit accepter la concurrence quand elle arrive » glisse un proche du club.

Kevin Trapp
Kevin Trapp © AFP

Quid de Digne et van der Wiel ?

Un latéral gauche va être également recruté. L’international français Lucas Digne dispose d’un bon de sortie. Il devrait quitter le Paris Saint-Germain cet été. Pour l’instant, aucun nom n’a filtré sur ce poste. L’éventuel départ de Gregory Van Der Wiel, à droite, sera aussi compensé. Le joueur dispose d'intérêt de deux clubs anglais dont Manchester United. Mais pour l'instant MU n'a pas fait d'offre à Paris.

Cabaye sur le départ, Rabiot sur le maintien, Vidal dans le viseur

Au milieu de terrain, chaque départ sera compensé. Le PSG veut conserver Thiago Motta. Des discussions sont en cours actuellement avec le joueur pour continuer l’aventure. Yohan Cabaye, lui, devrait quitter Paris. Crystal Palace et West Ham sont entrés concrètement en contact avec le Paris Saint-Germain. Le club demande au moins 15 millions d'euros pour l'international français. En cas de départ confirmé de l’ancien Lillois, un milieu de terrain arrivera pour le remplacer. Cette recrue devra accepter la concurrence avec Motta, Verratti et Matuidi. Le profil psychologique du joueur, notamment, sera bien étudié dans ce dossier. De nouveau cité comme une cible du PSG, Miralem Pjanic ne serait pas la priorité du club. En revanche, le dossier du Turinois Arturo Vidal est étudié au sein du PSG. Toujours au milieu de terrain, sauf clash avec la direction, Adrien Rabiot devrait rester. C’est la volonté de ses dirigeants, d’autant qu’il fait partie des éléments formés au club… et que l’UEFA demande un minimum de 4 joueurs de ce type dans les listes pour les Coupes d’Europe.

Arturo Vidal
Arturo Vidal © AFP

Di Maria, la priorité des priorités

Le PSG va également recruter un milieu offensif gauche ou droit. Paris est actuellement en discussions avec deux joueurs. Celui qui arrive en tête de liste est Angel Di Maria. C’est la priorité de Laurent Blanc. Selon nos informations, le joueur est très intéressé par un transfert au PSG. Les discussions continuent entre Paris et l’agent du joueur, Jorge Mendes. Le club de la capitale attendait la décision de l’UEFA sur le fair-play financier avant d’attaquer ce dossier. Le PSG devrait entrer en contact avec Manchester United à partir de la semaine prochaine. Une offre de 60 millions d'euros pourrait arriver sur le bureau des dirigeants mancuniens. L’identité du deuxième joueur n’a pas filtré… même s’il y a quelques mois, le dossier du Barcelonais Pedro était apprécié au sein du club. 

Angel Di Maria
Angel Di Maria © AFP

Pas d’attaquant, sauf si…

A moins d’une opportunité, le PSG ne devrait pas recruter de buteur. Ce poste n’est pas du tout une priorité pour le PSG…à moins d’un départ de Zlatan Ibrahimovic, qui n’est absolument pas à l’ordre du jour au sein du club. Le Suédois et son président Nasser Al Khelaifi sont récemment tombés d’accord, lors d’une réunion au Qatar, pour que la superstar du PSG aille jusqu’à la fin de son contrat.

M.Bo