RMC Sport

Manchester United: Rodgers serait mieux placé que Conte pour succéder à Solskjaer

Alors que la position d’Ole Gunnar Solskjaer comme entraineur de Manchester United parait plus menacée que jamais, Brendan Rogers, actuellement à la tête de Leicester, est cité parmi les favoris à sa succession.

Pour l’heure, Ole Gunnar Solskjaer est toujours l’entraineur de Manchester United, mais ses jours pourraient bien être comptés. Après l’humiliation subie face à Liverpool (0-5), le week-end dernier, le Norvégien est sur un siège éjectable, même s’il devrait rester en poste pour le choc face à Tottenham samedi et le déplacement à l’Atalanta, mardi, où il aura l’obligation de performer. Les médias anglais spéculent déjà sur l’identité de son successeur: si le nom d’Antonio Conte revient régulièrement, le profil de Brendan Rogers plairait beaucoup en interne.

Selon ESPN, l’actuel coach de Leicester aurait impressionné par ses performances récentes en club. Avec les Foxes, le Britannique a brillé en 2021, remportant notamment la Coupe d’Angleterre et le Community Shield. Son passage au Celtic Glasgow, où il écrasé le championnat écossais à trois reprises, avait également été remarqué. Sa faculté à promouvoir des jeunes en équipe première serait aussi appréciée.

Sous contrat à Leicester jusqu'en 2025

Contractuellement, l’affaire ne serait pas facile. Rodgers est lié à Leicester jusqu’en 2025, ce qui obligerait United à sortir le chéquier pour négocier sa venue, alors même qu’il faudra sûrement payer une indemnité à Solskjaer, sous contrat jusqu’en 2024, en cas de licenciement. Le fait que Rodgers soit actuellement en poste, alors que les Red Devils pourraient avoir envie de changer d’entraineur très vite et n’ont personne pour assurer l’intérim en interne, serait un autre frein.

Par rapport à Conte, qui semble la solution évidente si l’on cherche un technicien libre de tout contrat sur le marché, Rodgers a tout de même un argument de taille: sa nationalité. Après les échecs successifs de plusieurs entraineurs étrangers, les dirigeants pourraient préférer s’appuyer sur un Britannique. La forte personnalité et les revendications salariales de Conte seraient aussi un motif d’inquiétude, alors que le nom de Mauricio Pochettino a également circulé en interne.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport