RMC Sport

Mercato: avec Camavinga dans le viseur, "le Real va être un club encore plus puissant que d'habitude"

Coronavirus ou pas coronavirus, le Real Madrid suit toujours autant Camavinga, et la récente conjoncture pourrait changer la donne.

A seulement 17 ans, Eduardo Camavinga est bien parti pour animer le mercato à l'intersaison, et il met déjà un peu d'ambiance dans l'After Foot ce mercredi soir sur RMC. "Camavinga, c'est le gros dossier du stade rennais, explique Pierre-Yves Leroux, le spécialiste maison du stade rennais. Julien Stephan espère toujours le garder une année supplémentaire. Le stade rennais a potentiellement beaucoup d’argent et peut se permettre d'attendre un petit peu." Autre argument avancé par Julien Stephan pour garder sa pépite encore un peu: Ce n'est pas forcément le moment de partir avec l’Euro dans un an.

"C'est un joueur suivi par le Real depuis un petit moment déjà, explique le madrilène Fred Hermel. qui explique la nouvelle politique du Real, qui fait la part belle aux jeunes recrues: "On ne va pas dépenser n’importe comment, on peut faire un galactique mais pas mettre 150 millions sur mec lambda. En revanche, ils peuvent mettre 30 ou 40 millions sur des jeunes (Vinicius, Rodrigo, Reinier...)." Le meilleur exemple c'est Valverde, qui a sur profiter de la faiblesse du milieu de terrain pour décrocher une place de titulaire. 

Et le Real pourrait même profiter de la situation actuelle où de nombreux clubs sont affaiblis, nous explique Fred Hermel. "Il y a des clubs mal financièrement. Le Real a élaboré un plan avec une baisse des salaires et joueurs des dirigeants sans chômage partiel. Le Real a beaucoup d’argent,d es liquidités et va être sur le marché un club plus puissant que d’habitude. Si le Real va chercher Pogba, ça ne sera pas à 150 millions. Combien de temps Rennes va pouvoir résister?"

Attention, prévient Pierre Ducrocq: "A 40 millions, il ne partira pas, c'est déjà le montant auquel ils auraient pu le vendre l'été dernier, avant qu'il explose."

After Foot