RMC Sport

Mercato: ce que peut apporter l'Espagnol Fabian Ruiz au PSG

Dans le viseur du PSG pour renforcer son milieu de terrain, l'Espagnol Fabian Ruiz ressemble à la surprise du chef Luis Campos. Surprenant ? Pas tant que ça. Voici pourquoi.

Fabian Ruiz a soudainement fait irruption dans la vie des supporters parisiens qui, pour la plupart, ne s'y attendaient pas vraiment. Et les premiers avis, à l’image du climat de défiance qui a entouré les premiers pas de Christophe Galtier au PSG, sont pour le moins mitigés. Non pas que le joueur soit, aux yeux des supporters, indigne du club de la capitale. Seulement, aucune rumeur n’avait fait le lien entre l'international espagnol de 26 ans et le Paris Saint-Germain jusqu’à présent. Surtout, dans l’esprit d’un supporter parisien, l’historique du club en matière de transfert incite à la prudence, de surcroît quand il est question du milieu de terrain. De Krychowiak à Herrera, le PSG n’a pas toujours été très inspiré, c’est le moins qu’on puisse dire. De quoi rendre méfiant, forcément.

Bien des choses ont pourtant changé cette saison, qui devraient inciter à l'optimisme, de l'organisation du secteur sportif à la philosophie général du nouveau projet. Le renouveau initié par le binôme Campos-Galtier semble porter ses fruits. Main dans la main, le directeur sportif et l’entraîneur ont imaginé cet été un système de jeu et une animation les plus adaptés au profil des joueurs qui constituaient le noyau dur de l'effectif parisien. Charge à eux, ensuite, de le bonifier en y intégrant des recrues dont le profil correspond à l’identité de jeu de ce nouveau PSG. Raison pour laquelle le club parisien s’est tourné vers Fabian Ruiz, un joueur que Luis Campos apprécie depuis plusieurs années. Le directeur sportif du Paris Saint-Germain est certainement tombé sous le charme d’un joueur d’une élégance rare sur le plan technique, et qui pourrait apporter toute sa créativité à l'entrejeu parisien.

"Une mauvaise idée d'en faire un six"

"Si vous êtes amoureux du pied droit de Verratti, vous allez vite tomber amoureux du pied gauche de Fabian Ruiz", confirme Johann Crochet, spécialiste du foot italien pour RMC Sport. Joueur pivot du Napoli de Luciano Spalletti, même s’il n’a pas débuté tous les matches qu’il a eus à disputer lors de la saison écoulée (29 titularisations en 32 rencontres de Serie A), Fabian Ruiz possède en plus un profil plutôt polyvalent, capable de couvrir plusieurs postes au milieu de terrain. En 2021-2022, il a évolué en 6 ou en 8, en pointe basse d’un milieu à trois ou dans un double pivot en 4-2-3-1, aux côtés de Zambo Anguissa notamment, tandis que Zielinski jouait plus haut dans une position plus offensive de 10.

"Je le trouve quand même meilleur quand il a la possibilité d’avoir le terrain devant lui pour attaquer les espaces, dans l’accompagnement des actions, il peut se retrouver à la finition, estime Crochet. Ce serait une mauvaise idée d’en faire un six, car à l’inverse, il n’a pas le dynamisme, l’activité d’un six." Autre bémol, son jeu aérien est quasiment inexistant malgré sa taille (1,89m), sans compter qu’il n’est pas vraiment un joueur explosif sur les premiers appuis. Une fois lancé, en revanche, Fabian Ruiz est "très difficile à arrêter", et sait jouer de son profil athlétique dans ses projections vers l’avant. "Avec un joueur comme ça, il faut un profil dynamique à ses côtés. De ce qu’on a vu à Naples, je l'imagine mal comme le milieu de terrain défensif des deux."

Les Napolitains excédés par son irrégularité

Les principales qualités de Fabian Ruiz se situent dans sa patte gauche et résident dans sa capacité à sentir le jeu. "Il lâche rapidement le ballon et est capable à l’inverse de calmer le jeu. Il a une qualité de jeu verticale très au-dessus de la moyenne, sait renverser pour provoquer les un contre un dans l’espace libre." Pour ne rien gâcher, il marque des buts, et de loin de préférence, d’où l’intérêt de le savoir proche de la surface. Titulaire dans le onze Opta de la saison dernière en Serie A, le milieu de terrain espagnol est le joueur qui a marqué le plus souvent depuis l'extérieur de la surface: 6 buts sur un total de 7. Il est aussi le meilleur en moyenne de passes réussies par match (74%) parmi les joueurs ayant au moins 20 apparitions, sachant qu'il tente et crée énormément. Dans le 3-4-1-2 de Christophe Galtier, Fabian Ruiz se rapprocherait, à première vue, davantage d’un Vitinha, qui se projette plus que Marco Verratti pour compenser les déplacements des joueurs offensifs.

Central dans le jeu de Napoli auquel il apporte de la fluidité, Fabian Ruiz est aussi très décrié à Naples pour son manque de constance. Depuis qu’il est arrivé en Italie, l’international n’a jamais trouvé la continuité escomptée dans ses performances. "Pendant trois mois, il nous a fait dire parfois qu’il était le meilleur milieu de terrain de Serie A", souligne Johann Crochet. Et puis plus rien. "Il est extrêmement inconstant, je n’ai pas le souvenir d’une saison complète de sa part", reprend notre spécialiste de la Serie A. Heureusement pour Naples et peut-être le Paris Saint-Germain, Fabian Ruiz a surtout connu des hauts avec le Napoli, notamment face à Barcelone au Camp Nou, lors de la dernière édition de la Ligue des champions, en février dernier.

A la même époque, la société Olocip, qui se décrit comme "pionnière" dans la recherche et l'application de l'intelligence artificielle au football professionnel, indiquait qu’en termes de performances sportives, au poste de milieu de terrain, personne n'était aussi performant que Fabian Ruiz depuis le début de la saison. L’Espagnol devançait Joshua Kimmich notamment. Dans cette même étude, Olocip calculait que le joueur figurait dans le top 3 des footballeurs ayant le plus d'impact sur les performances de leur équipe en Serie A. Ce qui n’est pas rien, avec toutes les réserves qu’une telle approche doit et peut susciter. Dans le collimateur du Barça et du Real, apprécié par Pep Guardiola en Angleterre, qui pensait pouvoir le récupérer libre l'année prochaine, selon la Cadena Ser, Fabian Ruiz se rapproche du Paris Saint-Germain. Son transfert s'apparente à une belle affaire, mais il faudra encore être patient pour en avoir le coeur net.

QM