RMC Sport

Mercato: nouveau coup dur pour Samuel Umtiti

Pas dans les plans de Xavi, Samuel Umtiti n'a toujours pas trouvé de point de chute à 15 jours de la fin du mercato. Plusieurs clubs ont demandé à l'ancien lyonnais de faire un essai pour vérifier sa forme physique, mais le Barça a refusé, considérant la requête comme un manque de respect.

Les temps sont durs pour Samuel Umtiti. Mis à l'écart par Xavi et fréquemment gêné par les pépins musculaires ces dernières saisons, l'international français cherche une porte de sortie pour quitter le club qu'il a rejoint en 2016. Sous contrat jusqu'en 2026, l'ancien Lyonnais a notamment été cité du côté de Rennes, sans que le dossier n'aille au bout, l'état physique du champion du monde étant l'un des principaux freins de nombreux prétendants.

>> Suivez le mercato en direct

Vers un prêt avec ou sans option d'achat

Selon Sport, quelques clubs se sont renseignés sur le joueur et lui ont demandé de faire un essai pour vérifier son état de forme, mais ce dernier, ainsi que le Barça, ont refusé, considérant la requête comme un manque de respect. Le joueur est complètement rétabli et espère pouvoir partir en prêt dans les prochaines semaines. Le club catalan met tout en oeuvre pour trouver une issue favorable au dossier, en lui proposant la possibilité de partir en prêt avec ou sans option d'achat et de contribuer à payer une partie de son salaire jusqu'à la fin de la saison.

Une drôle de punition pour Umtiti

Alors que la Liga a repris le week-end dernier, le Français, ainsi que Martin Braithwaite, ont été informés qu'ils n'auront plus de numéro pour la saison à venir. Autrement dit, le club ne compte plus sur eux. Pire, au 31 août, soit dans deux semaines, leur contrat sera résilié unilatéralement s’ils n’ont pas trouvé un nouveau port d’attache.

Le président Joan Laporta s'était d'ailleurs chargé de lui faire passer le message il y a quelques jours, en son absence dans les travées du stade blaugrana: "Umtiti et Braithwaite ont compris que le mieux était d'aller jouer pour une autre équipe. Leurs contrats ont toujours été respectés mais le moment est venu où ils doivent faire un pas en avant."

AS