RMC Sport

Mercato : quand le père de Lukaku choisit son futur club

Romelu Lukaku sous le maillot d'Everton

Romelu Lukaku sous le maillot d'Everton - AFP

Buteur très prolifique avec Everton, le Belge Romelu Lukaku est dans le viseur de plusieurs grands clubs européens. Mais pour son père Roger, le choix est tout vu : son fils doit rejoindre Manchester United ou le Bayern Munich l’été prochain.

Son nom devrait animer le prochain mercato estival. Auteur d’une superbe saison avec Everton, où il a planté 25 buts en 36 matches toutes compétitions confondues (dont 18 en Premier League), Romelu Lukaku est sur les tablettes de plusieurs grands clubs européens. Une perspective qui ne déplaît pas à son père. Interrogé par le quotidien belge Het Laatste Nieuws, Roger Lukaku n’a pas caché sa préférence quant à la future destination de son rejeton.

« Je vois qu’il y a un intérêt pour lui de la part du Bayern Munich, de l’Atlético de Madrid, de la Juventus Turin, de Chelsea et de Manchester United, énumère-t-il. Je pense qu’il doit choisir Manchester United ou le Bayern Munich. » Et le paternel de tenter de s’expliquer : « Manchester est une équipe en construction où il pourra s’exprimer. Le Bayern est une grosse machine qui tourne bien et la seule condition à sa venue serait un départ de Robert Lewandowski. » Mis au courant des déclarations de son père, Lukaku fils a tenu à tempérer ses ardeurs.

« C’est son point de vue car ce sont les équipes qu’il aime »

« C’est son point de vue car ce sont les équipes qu’il aime, a lancé l’international belge au micro de Sky Sports. J’ai un agent qui s’occupe de tout ça. Pour l’instant, je veux juste être bon, marquer beaucoup de buts et aider mes coéquipiers à gagner des matches. » Ce qui ne l’empêche pas d’avouer des envies d’ailleurs pour réaliser ses objectifs sportifs. « Je vais bientôt avoir 23 ans (le 13 mai, ndlr) et ce serait bien de jouer la Ligue des champions à partir de la saison prochaine, avoue le buteur des Toffees, transféré de Chelsea à l’été 2014 contre 35 millions d’euros. C’est la prochaine étape pour moi. » Reste à vérifier s’il écoutera les préférences de papa.