RMC Sport

Mercato: qui est Malinovskyi, la nouvelle cible de l'OM?

Milieu offensif et capable de jouer comme second attaquant, Ruslan Malinovskyi serait pisté par l'OM dans le cadre d'un échange avec Cengiz Under. L'international ukrainien évoluant à l'Atalanta Bergame ne manque pas d'atouts.

Comme évoqué par RMC Sport, l’OM s’intéresse au milieu de terrain de l'Atalanta Bergame Ruslan Malinovskyi, qui pourrait être inclus dans un échange avec Cengiz Ünder. Mais qui est cet international ukrainien de 29 ans, passé par le Shakhtar, GENK et donc par l'Italie? Le joueur a en tout cas un profil intéressant.

Une éclosion tardive

Originaire de Jytomir à l'ouest de Kiyv, il a rejoint les rangs du Shakhtar Donetsk à l'âge de 18 ans mais n'a jamais joué un seul match officiel avec ceux qui étaient alors pensionnaires du Donbass. Après une saison dans la troisième équipe des Miniers, il est envoyé en prêts successifs en Ukraine avant d'atterrir à Genk (en 2015), où il va rapidement exploser (18 buts en 74 matchs).

Ce qui lui vaut d'être recruté par l'Atalanta Bergame en 2019, à 26 ans. Une éclosion tardive mais qui est marquée par un but en Ligue des champions contre Manchester City en octobre 2022 et un titre de joueur du mois du club lombard. Son premier but en Serie A (contre Hellas Verone en décembre 2019) est marqué de sa patte: une frappe puissante du pied gauche à l'entrée de la surface dans la lucarne opposée.

Un milieu offensif ou second attaquant

International ukrainien depuis 2015, Ruslan Malinovskyi dispose effectivement d'une très belle qualité de frappe, que ce soit sur coups de pied arrêtés ou sur des tirs lointains. Il utilise principalement son pied gauche, pied fort au touché de balle soyeux, qui lui permet d'être particulièrement habile dans les petits espaces. C'est également un bon dribbleur, qui aime revenir constamment dans l'axe pour marquer ou être à la dernière passer. Il sait aussi se faire une place dans les duels aériens, lui qui mesure 1,81m. Lors de sa saison 2021-2022 il a inscrit dix buts et délivré sept passes décisives en 41 rencontres.

Dans son positionnement sur le carré vert, son profil semble se rapprocher de ce que recherche Igor Tudor. A l'inverse de Cengiz Under, qui est un davantage un ailier rapide et percuatant, l'Ukrainien est un joueur beaucoup plus axial, plus lent, capable de jouer juste derrière comme le fait jusqu'ici le Turc aux côtés de Gerson derrière Milik, dans le 3-4-2-1 de l'OM. Un système auquel il est d'ailleurs habitué puisque c'est le système phare de Gasperini, le tacticien de l'Atalanta.

Une dispute avec Gasperini aurait scellé son avenir

Mais c'est justement à cause de cet homme que Ruslan Malinovskyi serait obligé de trouver une porte de sortie. Gasperini et lui se seraient disputés lors d'un match amical face à Newcastle le 29 juillet et la relation entre les deux hommes serait rompue, selon Sportitalia. Ce qui expliquerait les posts Instagram de sa femme entretenant le suspense sur la raison de son départ. "Nous sommes heureux ici, mais nous sommes obligés de trouver une autre solution, Bergame restera notre maison, c'est ainsi, Ruslan doit aussi penser à sa carrière de footballeur pro, écrivait elle en story. S'il ne peut pas rester ici il nous faut trouver une autre solution, le foot et la vie sont à concilier, nous avons acheté une maison nous pensions rester."

Ce n'est pas la première fois que le tacticien pousse l'un de ses joueurs au départ suite à une dispute, puisque Papu Gomez avait également été évincé après une altercation et s'était envolé pour Séville ensuite. L'Ukrainien ne serait pas non plus du genre à se faire marcher sur les pieds, puisqu'en sélection, il avait déjà donné son opinion concernant les choix tactiques de Petrakov, qui avait décidé de le mettre sur le banc.

Déjà un problème en sélection ukrainienne

"Je comprends cette position mais je ne comprends pas pourquoi il faut en discuter avec les autres joueurs et pas avec moi, avait-il écrit sur son compte Instagram. Quand on m'a demandé si j'étais offensé, j'ai répondu: 'Non, vous êtes responsable, vous décidez.' Je n'ai pas demandé d'excuses, je n'en avais pas besoin. De plus, cela me mettait mal à l'aise."

Un commentaire qui lui avait valu d'être absent de la liste du rassemblement suivant. Les deux concernés ont finalement eu une conversation et ont mis leur différent de côtés. Il est depuis redevenu un titulaire indiscutable de la sélection ukrainienne, dont le coach a adapté son système afin qu'il puisse rentrer dans ses plans.

Anna Carreau