RMC Sport

Mercato: un bilan en hausse et un dernier jour record en France

La Ligue 1 a confirmé que le nombre total de mouvements avait augmenté de 11% par rapport à la saison dernière, avec un pic de 80 mouvements effectués le 31 août, jour de clôture de ce mercato estival historique.

Ce mercato estival aura été intense jusqu'au bout dans l'Hexagone. Alors que la Ligue 1 a attiré de nombreuses stars (Messi, Ramos, Donnarumma, Boateng, Shaqiri...) et des revenants (Rami, Sakho, Gameiro), la fenêtre de transferts 2021-2022 a été historique d'un point de vue comptable. La Ligue 1 a confirmé que le nombre total de mouvements avait augmenté de 11% par rapport au précédent mercato, avec une forte progression pour les 30 et 31 août, les deux derniers jours.

A lui seul, le 31 août a comptabilisé 80 mouvements en Ligue 1 et en Ligue 2, soit une hausse de 33% par rapport à 2020. Cela représente 12% de l'ensemble de l'activité sur ce mercato.

>> Suivez les infos mercato en direct

38 clubs encore connectés à la plateforme une heure avant la clôture

Au cours de ce dernier jour de folie, de nombreux clubs ont dû attendre la dernière minute pour finaliser certains transferts. D'ailleurs, l'ultime transaction, celle de Nicholas Gioacchini de Caen à Montpellier, a été officialisée à 23h59. Preuve de l'effervescence dans les derniers instants du mercato, 38 des 40 clubs professionnels étaient encore connectés à la plateforme isyfoot pour enregistrer leurs mouvements à la dernière heure. Cet été, les clubs français ont dépensé 428 millions d'euros, loin derrière l'Angleterre, le roi des dépenses (1,1 milliard d'euros).

Plus généralement, ce mercato a été moins animé que d'habitude, de nombreux clubs étant encore fortement impactés par la crise du Covid-19. La FIFA a publié un rapport dans lequel elle précise que 3,1 milliards d'euros ont été dépensés dans le monde entre juin et août 2021, un chiffre au plus bas depuis cinq ans. A titre de comparaison, 3,38 milliards avaient été dépensés à l'été 2020, 4,88 milliards en 2019 et 4,20 milliards en 2017.

En raison des difficultés financières rencontrées par certains clubs, le nombre de transactions payantes est lui aussi en chute libre (1624 en 2019 contre 1199 cet été), contrairement au nombre de transferts libres (6549 cet été contre 6498 l'an dernier). Reste à savoir si cet élan va se confirmer pour la prochaine période de mercato, prévue du 1er au 31 janvier 2022.

AS