RMC Sport

Bruno Martini, président de la Ligue de handball, condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineur

Comme indiqué par Le Parisien et confirmé par RMC Sport, Bruno Martini, président de la Ligue nationale de handball (LNH), est condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineur et détention et acquisition d’images pédopornographiques.

Bruno Martini a été condamné ce mercredi à un an de prison avec sursis pour corruption de mineur et détention et acquisition d’images pédopornographiques, comme indiqué par Le Parisien et confirmé par RMC Sport. Le président de la Ligue nationale de handball (LNH) avait été interpellé et placé en garde à vue lundi avant d’être déféré au tribunal de Paris mardi soir, puis d’être laissé libre en vue d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) sur le mode du "plaider coupable".

2.500 euros d’amende et cinq ans d’interdiction d’exercer avec des mineurs

Il a accepté ce mercredi la peine proposée par le procureur du tribunal de Paris. Il écope également de 2.500 euros d’amende et de cinq ans d’interdiction d’exercer avec des mineurs. La peine a été entérinée lors d’une audience devant un juge dans les prochaines heures.

L’ancien gardien de l’équipe de France de handball, sacré champion du monde en 1995 et 2001, était visé par une enquête après le dépôt d’une plainte d’un adolescent de 12 ans en août 2020. Il avait échangé des photos dénudées avec le jeune garçon avant de lui proposer de venir à son domicile pour une relation sexuelle, précise Le Parisien. Le jeune homme a finalement refusé et Martini lui a payé un VTC pour rentrer chez lui.

"Ce n'est pas un monstre", le défend son avocat

Son avocat, Me Elie Dottelonde explique à RMC Sport que son client "reconnaît les faits" et qu'il "regrette" ces faits. Cette procédure de CRPC, après négociation avec le procureur de la République, permet "d'accélérer la procédure". Bruno Martini risquait jusqu’à cinq ans de prison dans cette affaire.

Ce mercredi matin, la LNH et la Fédération française de handball se sont réunis d’urgence et devraient décider de la mise en retrait de Martini de ses fonctions de président de la Ligue. David Tebib, le président de Nîmes, pourrait assurer l’intérim comme il l’avait déjà fait en août 2020 quand Olivier Girault avait quitté la Ligue pour se présenter aux élections fédérales.

NC avec NP