RMC Sport

JO 2020: Alaphilippe ne sera pas candidat pour être porte-drapeau

Un temps annoncé parmi les candidats crédibles au rôle de porte-drapeau français à Tokyo, Julian Alaphilippe, selon nos informations, ne conduira pas la délégation tricolore. Pour la simple et bonne raison que l'épreuve olympique en ligne aura lieu quelques heures seulement après la cérémonie d'ouverture des JO 2020.

Le porte-drapeau tricolore aux Jeux de Tokyo l'été prochain ne sera pas un cycliste. Selon nos informations, la Fédération française de cyclisme ne présentera aucun athlète pour potentiellement endosser ce rôle symbolique en ouverture de la compétition.

Initialement, un nom était pourtant sorti du lot en la personne du porteur du maillot jaune pendant deux semaines sur le dernier Tour de France: Julian Alaphilippe. "Il aurait été un candidat naturel mais il y a un vrai problème de timing", assure-t-on à la FFC.

Les coureurs cyclistes ne devraient même pas être à la cérémonie d'ouverture

L’épreuve olympique masculine en ligne se situe ainsi à plus de deux heures de route de Tokyo, et aura lieu seulement quelques heures après ladite cérémonie, le 25 juillet. Vu la proximité des deux événements, il n’est donc pas prévu que les concurrents à l'épreuve masculine de route participent à la fête. "Et puis Julian n’est pas encore qualifié pour les JO, ajoute-t-on à la DTN. En route ce n’est pas comme dans d’autres disciplines où on connaît très tôt les qualifiés. Là, c’est une sélection." Qui sera établie en juin.

A noter qu’aucun autre athlète FFC ne semblait avoir l’aura nécessaire pour être porte-drapeau de l’équipe de France olympique. D’où la décision de la fédération de ne présenter personne. A l'heure actuelle, plusieurs sportifs semblent en mesure de pouvoir conduire la délégation française à Tokyo: le perchiste Renaud Lavillenie, la judokate Clarisse Agbegnenou, ou encore le recordman du monde du décathlon, Kevin Mayer.

dossier :

Tokyo 2020

Arnaud Souque avec CC