RMC Sport

JO 2021 (athlétisme): en attendant Mayer, les déceptions s'enchaînent et les médailles s'envolent

Les finales s'enchaînent en athlétisme et la délégation tricolore n'est toujours pas parvenue à ramener une médaille olympique lors de ces JO de Tokyo 2021. Après la 5e place de Pascal Martinot-Lagarde ce jeudi, et l'élimination du relais 4x100 mètres masculin, les espoirs reposent ce jeudi sur Kevin Mayer, toujours en course pour le podium en décathlon.

L'athlétisme français attend toujours sa première médaille aux Jeux olympiques de Tokyo 2021. Si plusieurs représentants ont réussi à se hisser en finale comme Renaud Lavillenie à la perche ou Quentin Bigot et Alexandra Tavernier au marteau, entre autres, le compteur reste bloqué à zéro ce jeudi, en attente de Kevin Mayer.

Ce jeudi, Pascal Martinot-Lagarde a échoué aussi d'un rien (5e) du podium olympique au 110 mètres haies. Quatrième à Rio, "PML" a terminé à 6 centièmes de la 3e place. Son compatriote Aurel Manga a terminé lui à la dernière place de la finale. "Même si je n'avais pas grand chose à espérer, je suis quand même déçu, a réagi Martinot-Lagarde à RMC. Je vais m'en relever et on va essayer de faire ça à Paris. C'est un très bon 110, ma course, je n'ai rien à en dire, mais je m'en fous, je voulais revenir avec une belle médaille. Je n'ai rien à regretter car ma course est belle, mais je suis déçu. J'osais espérer mieux qu'à Rio, mais je n'ai pas fait mieux."

Longtemps une spécialité français, le relais 4x100 mètres n'a pas réussi de son côté à rejoindre la finale. Mouhamadou Fall, Jimmy Vicaut, Mickaël Zézé et Ryan Zézé ont terminé à la quatrième place de leur demi-finale. S'ils ont réalisé leur meilleur chrono de la saison en 38"18, cela n'a pas suffi pour être repêché au temps.

Le 4x100 mètres féminin en finale

A l'inverse, la bonne nouvelle de la nuit est venue du relais 4x100 mètres féminin. Si les Françaises ont achevé leur demi-finale aussi à la 4e position, elles sont parvenues à se qualifier au temps. Carolle Zahi, Orlann Ombissa-Dzangue, Gemina Joseph et Cynthia Leduc ont obtenu aussi le meilleur temps de leur saison et disputeront ce vendredi (15h30) la finale olympique. Avec le sixième temps des demi-finales, il faudrait sans doute un petit miracle néanmoins pour que les Bleues apportent une médaille à la délégation.

Dans les autres résultats du jour, Melvin Raffin pourra avoir des regrets. Qualifié pour la finale du triple saut, il a mordu ses trois essais et n'a pas pu par conséquent se hisser dans les 8 premières places, permettant d'obtenir trois sauts supplémentaires. A noter que le Burkinabé Hugues Fabrice Zang, étudiant à Lille et qui s'entraîne à l'Insep avec Teddy Tamgho, est monté sur la troisième marche du podium. Le Portugais Pedro Pichardo a été lui sacré champion olympique.

Tous les espoirs reposent pratiquement désormais sur Kevin Mayer. Pour sa sixième épreuve ce jeudi, il a lancé le disque à 48,08 mètres, lui permettant de reprendre quelques points sur le podium, revenant à la quatrième place générale, toujours loin toutefois du leader Damian Warner.

A désormais 108 points du Canadien Pierce Lepage, troisième, Kevin Mayer peut encore sauver le bilan français. D'autant plus que la deuxième journée lui convient mieux historiquement, avec notamment le saut à la perche, septième épreuve, où il pourrait reprendre des points à ses adversaires. A 43 ans, Yohann Diniz commencera de son côté son 50 kilomètres marche vendredi matin à Tokyo, soit à 22h30 ce jeudi. Avec l'ambition d'effacer le mauvais souvenir de Rio 2016.

GL