RMC Sport

JO 2021 (gym): "Vous n’êtes pas seuls", le message de Biles à ceux qui luttent pour leur santé mentale

Médaillée de bronze à la poutre ce mardi aux JO 2021, Simone Biles a su rebondir après plusieurs forfaits pour privilégier sa santé mentale. La gymnaste américaine, désormais septuple médaillée olympique, en a profité pour expliquer qu’elle avait "encore des choses à travailler mentalement" et s’adresser à ceux qui luttent pour leur santé mentale à travers la planète.

Elle a su se remobiliser pour aller chercher une médaille de bronze à la poutre (comme à Rio) malgré sa cascade de forfaits des derniers jours. Et elle n’a pas évité les micros à l’issue de sa performance. Championne XXL, Simone Biles n’a pas été au centre des attentions pour les raisons attendues aux Jeux 2021 de Tokyo. Mais sa bataille pour préserver sa santé mentale, livrée en mondovision, aura au moins permis de mettre sur la table la discussion sur ce thème comme avait pu le faire Naomi Osaka quelques semaines auparavant à Roland-Garros.

>> JO 2021: les infos en direct

De quoi rendre fière la septuple médaillée olympique – quatre ors, un argent, deux bronzes – qui reconnaît sans se cacher que ses soucis psychologiques ne sont pas encore un vieux souvenir, loin de là. "Mentalement, j’ai toujours des choses sur lesquelles je dois travailler quand je rentrerai à la maison, explique l’Américaine. Physiquement, j’étais en forme. J’étais excitée de participer à la poutre et de ramener une médaille mais je pense que mettre la santé mentale dans la conversation est beaucoup plus important que n’importe quelle médaille que j’aurais pu gagner. Recevoir le feu vert médical pour participer à cette épreuve et pouvoir être une nouvelle fois en compétition dans ces Jeux veut dire beaucoup pour moi."

"C'est OK de demander de l'aide"

L’occasion, aussi, d’adresser un message à toutes celles et tous ceux qui souffrent comme elle sur le plan de la santé mentale: "C’est OK de demander de l’aide. Et c’est OK de traverser des choses. C’est comme ça que tu en sors au top. Je sais que c’est quelque chose qui sera travaillé et discuté pendant des années. Les choses s’améliorent et tout ira bien. Je traverse ça avec vous, vous n’êtes pas seuls."

Du haut de son mètre quarante-deux, la femme aux trente-deux médailles olympiques ou mondiales – dont dix-neuf titres planétaires, un record tous sexes confondus – et aux quatre figures à son nom est une immense championne de son sport. Sans doute la plus grande de l’histoire. Mais elle a sans doute un encore plus grand rôle à jouer à l’avenir: celui d’une porte-voix légitime pour faire comprendre l’importance de prendre au sérieux les problèmes de santé mentale. Dans le sport comme ailleurs.

AH et Nicolas Jamain