RMC Sport

JO 2021 (judo): pourquoi Cysique a été disqualifiée en finale

Sarah-Léonie Cysique s’est inclinée en finale des Jeux olympiques 2021 de Tokyo en judo (-57kg) après avoir été disqualifiée pour un geste dangereux. La Française reconnaît "un petit sentiment d’injustice".

Comme Amandine Buchard, Sarah-Léonie Cysique (23 ans) est descendue du tatami du Nippon Budokan en argent mais frustrée et en larmes. La judokate s’est inclinée en finale de la catégorie -57kg face à la Kosovare Nora Gjakova sur carton rouge après trois minutes de combat. Une décision injuste selon elle. Mais les arbitres ont estimé – après visionnage de la vidéo – que la Française avait initié une action avant de planter sa tête dans le tatami. Un geste dangereux et interdit. Mais un verdict bien trop sévère pour la native de Sarcelles qui estime ne pas être à l’origine du mouvement. Pour elle, c’est son adversaire qui l’a amenée au sol.

>> Suivez toutes les infos des JO 2021 EN DIRECT

"J’ai un petit sentiment d’injustice parce que ce n’est pas moi qui fait cette action dangereuse, a-t-elle regretté au micro de RMC Sport. Je suis dans l’incompréhension. Ce sont les arbitres qui décident, c’est leur vision des choses, on ne peut rien y faire. Il n’y a pas d’autre choix que d’accepter cette décision. Ça me reste en travers de la gorge parce que ce n’était pas mon action. C’est le jeu."
L'action litigieuse qui a valu le carton rouge à Sarah-Léonie Cysique
L'action litigieuse qui a valu le carton rouge à Sarah-Léonie Cysique © ICON Sport

La déception est grande pour la tête de série n°6, pas forcément attendue à un tel niveau mais auteur d’une journée presque parfaite après ses victoires contre la Sud-Coréenne Jisu Kim (O-soto-gari, premier tour), la Géorgienne Eteri Liparteliani (Sumi-otoshi au golden score, quarts) et la Canadienne Jessica Klimkait, championne du monde en titre (golden score après trois pénalités pour son adversaire en demi-finales).

"Je me suis dit qu’on allait partir avec l’or et entendre la Marseillaise"

"Je sentais tellement bien ce combat à ma portée que je me suis dit qu’on allait partir avec l’or et entendre la Marseillaise, regrette-t-elle encore. (…) Je n’ai pas encore gagné de compétition, je pensais vraiment que ce serait cette compétition."

Consultante pour RMC Sport, Gévrise Emane, ancienne triple championne du monde et médaillée de bronze aux JO 2012 en judo, partage l’incompréhension de Sarah-Léonie Cysique. "Les arbitres ont considéré que Sarah avait mené l’action et qu’elle s’est jetée sur le cou et c’est interdit, décrypte-t-elle. J’ai plus l’impression que c’est Gjakova qui mène sa tête sur le tatami et je suis plutôt surprise. On voit le bras droit que la pousse, selon moi."

Elle explique la règle. "C’est interdit d’aller planter la tête sur le tatami et de s’appuyer dessus pour effectuer une action, conclut-elle. Les arbitres ont considéré que c’est qu’avait fait Sarah. C’est dommage que ça lui arrive en finale des JO parce qu’elle était bien partie."

NC avec Aurélien Tiercin à Tokyo