RMC Sport

JO 2021 (triathlon): la Française Périault échoue pas loin du podium, premier titre pour les Bermudes

Léonie Périault a pris la cinquième place de l’épreuve féminine de triathlon des Jeux olympiques de Tokyo dans la nuit de lundi à mardi. Malgré un joli final, la Française n’a pas réussi à revenir sur Flora Duffy qui offre la première médaille d’or de l’histoire des Bermudes.

La France attend toujours sa première médaille olympique en triathlon. Au lendemain de l’échec des hommes avec la treizième place de Vincent Luis, Léonie Périault est passé près du podium lors de la course féminine des JO de Tokyo.

La Française a pris une belle cinquième place à l’issue de l’épreuve e disputée dans la nuit de lundi à mardi au Japon. Même sans médaille, l’athlète de 26 ans a offert à la France sa meilleure performance de l’histoire tu triathlon féminin aux Jeux.

Et que dire de Flora Duffy, la nouvelle championne olympique. La concurrente des Bermudes a apporté la deuxième médaille de l’histoire de son pays aux JO, le premier titre. Tout simplement fabuleux pour l’archipel britannique d’environ 71.000 habitants et perdu dans l’Atlantique nord.

>> Les JO de Tokyo sont à suivre en direct sur RMC Sport

La France visera l’or au relais mixte

Derrière Flora Duffy, la Britannique Georgia Taylor-Brown a pris la médaille d’argent et l’Américaine Katie Zaferes complète le podium. Une belle revanche pour l’athlète des Bermudes, vice-championne du monde en 2020… à neuf secondes derrière Georgia Taylor-Brown.

Malgré une belle remontée lors de la partie de course à pied, Léonie Périault a finalement échoué à 2'13 de la nouvelle championne olympique de triathlon et à 46 secondes du podium. Cassandre Beaugrand, l’autre chance française, a été largement distancée après les 1500 m de natation. La Tricolore a finalement abandonné après une crevaison lors de la partie de vélo ce triathlon olympique.

Déçue de sa prestation personnelle, Cassandre Beaugrand a apprécié la cinquième place de Léonie Périault. Un résultat qui permet à l’équipe de France d’espérer un podium lors du relais mixte prévu dans la nuit de vendredi à samedi. Les Bleus sont champions du monde en titre de cette discipline et ne manqueront pas d’ambition sur la course tokyoïte.

JGL