RMC Sport

JO 2024: Riner réfute toute "attaque" contre Macron et son discours aux athlètes

Teddy Riner a fait plusieurs mises au point sur ses propos tenus autour du discours d'Emmanuel Macron devant les athlètes. Comme le rapporte Le Parisien, le judoka a notamment estimé qu'il trouvait "juste" les propos sur les objectifs de médailles pour Paris 2024.

Teddy Riner est agacé: "Je ne supporte pas qu’on m’instrumentalise, qu’on me récupère, qu’on ne retranscrive pas les choses telles que je les ai dites et dans le bon contexte". Avant d'être reçu à l'Élysée comme tous les médaillés olympiques et paralympiques de Tokyo, le judoka avait estimé qu'il était trop tard pour que la France espère engranger 90 médailles aux JO de Paris 2024, comme le souhaite Emmanuel Macron. "C'était avant la réception de l'Élysée. (...) Je n'ai jamais attaqué le président de la République", a-t-il tenu à déclarer, comme le rapporte vendredi Le Parisien.

Surtout, Teddy Riner a tenu à faire savoir qu'il ne rejoignait pas le concert de critiques contre le discours tenu par Emmanuel Macron devant les athlètes. Lors de cette réception organisée le 13 septembre, le chef de l'État a affirmé que le bilan des médailles de Tokyo (33 obtenues) n'était "pas tout à fait" celui attendu.

"Oui, on va faire en sorte de faire mieux"

Des propos légitimes, d'après le judoka: "Son discours lundi soir était juste. Oui, nos résultats à Tokyo n’étaient pas aussi bons qu’on aurait pu espérer. Oui, on va faire en sorte de faire mieux en 2024".

"Et ce que j’ai dit concernant le fait que, pour avoir 90 médailles en 2024, il aurait fallu investir bien avant, je le pense. Mais j’ai prononcé ces mots avant la réception, et donc absolument pas en réponse à une soi-disant engueulade du Président", a insisté l'homme aux trois titres olympiques et aux dix sacres de champion du monde.

En outre, Teddy Riner a procédé à une autre mise au point, par rapport au fait d'avoir refusé de devenir un porte-parole de la vaccination contre le Covid-19. "Je me suis fait vacciner dès que j’ai pu", a-t-il d'abord rappelé, pour se défendre d'être un antivax. Avant de confirmer là aussi son propos initial: "Ce n’est pas mon rôle de dire aux gens 'vaccinez-vous'".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport