RMC Sport

Agbegnenou : "Je saute de joie quand on me dit que je vais au Japon"

-

- - AFP

En cette saison olympique, Inside Rio sur RMC vous plonge dans les coulisses de la préparation de Yannick Agnel, Clarisse Agbegnenou, Kevin Mayer et Tony Parker. La judokate française était l’invitée ce dimanche de l’Intégrale Sport après une tournée asiatique en Corée et au Japon.

Clarisse Agbenenou, vous revenez d’une tournée en Corée et au Japon, mais vous avez choisi de faire l’impasse sur la Chine. Pourquoi ce choix, qui diffère par rapport à d’autres judokas français ?

Franchement, rester un mois en Asie, non merci ! C’est un peu dépaysant et en Corée, ça a été très dur avec les décalages horaires. Et même en arrivant au Japon après une semaine en Corée, je n’avais toujours pas pris le décalage.

Le décalage horaire a été délicat à gérer, même lors de votre victoire en Corée ?

Oui, j’ai dormi trois ou quatre heures chaque nuit, j’étais vraiment crevée pendant la compétition. Et en plus, il faisait super froid dans la salle.

Vous ne sautez donc pas de joie quand on vous annonce une tournée en Asie…

Je saute de joie quand on me dit que je vais au Japon. On dit que le judo vient du Japon, mais ils sont plus fans de baseball que de judo ! Après, entre athlètes, les plus jeunes Japonaises sont fans de nous. C’est plutôt drôle. Ce que j’aime au Japon, c’est que c’est super beau, qu’il y a pleins de choses à faire. Et les gens sont très respectueux.

Quel est l’objectif de ces stages ? Vous frotter aux meilleures mondiales ?

Oui, c’est bien de prendre des Asiatiques parce qu’elles sont très fortes et surtout très techniques. C’est un judo que les Européennes n’aiment pas trop. C’est bien d’avoir des stages bien durs, comme ça. En Corée, on a fait un stage de trois jours avant d’enchaîner directement au Japon. C’est bien d’avoir une grosse période d’entraînement avant les fêtes.

Allez-vous complètement couper pendant quelque temps ?

Oui. J’étais aux Etoiles du sport, j’ai fait du ski et j’ai beaucoup souffert sur le raid de 14 km. C’était très différent et j’ai adoré. Là, je vais partir en vacances en Thaïlande. Pas de judo.

Avez-vous prévu un entretien physique ?

Ce sera beaucoup de randonnées, je pense. Et je pense que j’irai courir tous les matins. Après, je ferai un peu de préparation physiques avec abdos et gainage. On sait ce qu’on a à faire. Après, on fera du ski de fond pour la préparation.