RMC Sport

Mondiaux de judo: la suprématie totale pour Riner !

Teddy Riner est devenu champion du monde pour la huitième fois de sa carrière, ce samedi à Astana après une journée parfaite. Le Français devient le recordman absolu de titres mondiaux.

Teddy Riner est désormais tout seul, tout là-haut. Le Français a décroché le huitième titre de champion du monde de sa carrière, ce samedi à Astana (Kazakhstan). Il devient le premier judoka de l’histoire à compter autant de titres mondiaux et dépasse donc la Japonaise Ryoko Tani (-48 kg) et la Chinoise Wen Tong (+78 kg et toutes catégories), « bloquées » à sept sacres. Le champion olympique en titre n’a eu aucun mal à justifier sa domination ce samedi. Et son parcours sans faute et expéditif illustre à merveille l’emprise du Guadeloupéen sur son sport et sa catégorie des plus de 100kg.

Il lui a d’abord fallu quatre minutes pour prendre la mesure de l'Estonien Juhan Mettis qu’il a envoyé au tapis sur un premier ippon consécutif à un ashi-guruma (technique de jambe). Il a étendu sa palette à un o soto gari pour réserver le même sort au Kyrghyze Krakovetskii avant d’immobiliser l’Allemand Andre Breitbarth sur un troisième ippon de rang pour filer en demi-finales.

Le remake de la dernière finale

Invaincu depuis les Mondiaux de Tokyo en septembre 2010, Riner a étendu son règne en éteignant le Sud-Coréen Kim Sung-Min en demi-finales avant d’arracher l’or face à son plus sérieux adversaire. Mais là encore, le Japonais Ryu Shichinohe, qui l’avait inquiété à Tchelyabinsk (Russie) l’année dernière au même stade de la compétition, n’a rien pu faire face à l’indomptable Français. Bluffant car Riner se présentait à Astana avec une seule compétition dans les jambes (le Masters remporté en mai) à la suite d’une blessure au gros orteil droit en mars. Mais même cela n’a pas suffi à déstabiliser le colosse, qui pointait à 140kg sur la balance ce samedi matin. Intouchable !

Forcément, le milieu du judo couvre son génial champion d’une vague laudatrice après ce nouveau titre planétaire. « C’est la race des champions, lâche son entraîneur, Franck Chambily. J’aime bien le comparer à Usain Bolt parce que pour moi, c’est l’athlète du moment. Il est exceptionnel par son gabarit, sa mentalité et sa générosité. Et Teddy, c’est la légende mais en judo. Son pire ennemi, c’est lui. » Une comparaison partagée par Fabien Canu, champion du monde en 1987 et 1989 : « L’athlétisme a Bolt, la natation a Phelps, le judo a Riner. C’est du même calibre. Il est dans cette catégorie des légendes et il n’a que 26 ans. On a vraiment l’impression qu’il combat avec des cadets. »

Douillet : « Ce n’est pas un hasard »

Champion du monde 1991, Stéphane Traineau en perd son dictionnaire : « Il n’y a plus de mots. Et on peut imaginer que le score monte encore bien plus haut que ça. Ça parait assez inimaginable. Avec le temps, on regarde ça et on se dit que c’est juste impossible. » Double champion olympique, un défi auquel s’attèlera Riner l’an prochain à Rio, David Douillet ne cache pas la fierté que lui inspire son successeur : « Les records sont faits pour être battus. C’est tout bonnement incroyable mais ce n’est pas un hasard. On a l’impression que c’est assez simple mais tout ça cache énormément de travail. Et aussi un état d’esprit très particulier, cette capacité à oublier les précédents bons résultats pour se remettre en question, trouver de nouveaux mouvements pour à nouveau surprendre les autres. » Encore et toujours.

François Hollande félicite Riner

Comme il est de coutume à chaque exploit d'un sportif français, François Hollande y est allé de son tweet ce samedi pour féliciter Teddy Riner. Avec peut-être un ton encore plus admiratif : « La France est fière de vous cher Teddy Riner !, a twitté le président de la République. 8 fois champion du monde, vous entrez dans la légende du Judo. Bravo ! ».