RMC Sport

Euro 2021 de natation: Manaudou passe les séries sur 50m papillon pour son grand retour

"Un peu lourd", Florent Manaudou a assuré l'essentiel pour son premier plongeon dans une compétition internationale en grand bassin depuis la reprise de la natation en 2019, ce jeudi en se qualifiant pour les demi-finales du 50m papillon de l'Euro.

Pour son premier championnat international en grand bassin depuis son retour à la natation au printemps 2019, Florent Manaudou s'est qualifié pour les demi-finales du 50 papillon, comme Maxime Grousset, aux Championnats d'Europe, jeudi à Budapest. Arrivé seulement mercredi soir dans la capitale hongroise, Manaudou nagera samedi et dimanche le 50m, la course dont il est champion olympique 2012 et vice-champion olympique 2016, et sur laquelle il est qualifié pour les Jeux de Tokyo.

En attendant, il a réalisé le 14e temps des séries du 50m papillon jeudi matin, en 23"54. Grousset a lui signé le sixième, en 23"41. "Je me suis senti un peu lourd. Je suis arrivé hier soir, ce n'est pas évident. C'est pour me mettre dans la compétition, c'est cool d'avoir une autre course ce (jeudi) soir. Il faut que je fasse des courses avant les JO. Je suis venu faire des départs, des coulées, des choses comme ça."

Sur 200 m, Jordan Pothain et Jonathan Atsu ont aussi passé le cut des séries, dominées par le Russe Martin Malyutin (1'46"30), déjà titré sur 400 m en début de semaine. Le premier avec le huitième chrono, en 1'47"44, le deuxième avec le 14e (1'47"84).

Des médailles ce jeudi?

Avec Yohann Ndoye Brouard, Théo Bussière, Marie Wattel et Assia Touati, le 4x100m 4 nages mixte s'est hissé en finale avec le cinquième temps des séries (3'46"39), dominées par la Grande-Bretagne (3'43"30). En soirée, trois Français nageront une finale individuelle, tous avec des espoirs de podium: Charlotte Bonnet, championne d'Europe en titre du 200 m, et les jeunes Mewen Tomac (19 ans) et Ndoye Brouard (20 ans) sur 100 m dos.

NC avec AFP