RMC Sport

Mondiaux de natation (100m nl): Stravius et Gilot assurent

Quatre jours après leur sacre avec le relais 4x100m, Fabien Gilot et Jérémy Stravius, qui s’est bien remis de son échec sur 100m dos, ont obtenu leur billet pour les demi-finales du 100m nage libre, ce mercredi aux Mondiaux de Kazan. Ça passe aussi pour Mathilde Cini et Béryl Gastaldello (50m dos) ainsi que Lara Grangeon (200m papillon). Le relais français 4x100 4 nages mixte a en revanche été disqualifié.

Jérémy Stravius s’est remis à l’endroit. Deux jours après avoir inexplicablement craqué en demi-finales du 100m dos, dont il avait été co-champion du monde en 2011, le Français a bien réagi ce mercredi pour signer le cinquième temps des séries du 100m nage libre. En 48’’52, l’Amiénois a même frôlé le temps qui lui avait permis de devenir champion de France de la distance en avril dernier (48’’50).

De quoi redonner le moral à celui qui avait tout de même débuté ses Mondiaux de Kazan avec l’or du relais 4x100m, dimanche. « J’ai vite oublié le 100 dos pour me remettre sur le 100m libre, a confié Stravius à sa sortie du bassin. Hier après-midi (mardi), je me suis remis à l’eau pour retrouver les sensations que j’avais en relais. Je savais que j’avais la capacité de faire un bon temps. J’ai bien fait le travail même s’il reste encore quelques erreurs. Ça laisse présager de belles choses pour cet après-midi. »

Gilot : « Il va falloir enclencher la machine »

Un autre Français sera au départ des demies à partir de 16h32. Lui aussi sacré en relais dimanche, Fabien Gilot a nagé un peu moins vite que son compatriote (48’’73). Ce qui ne l’inquiète pas plus que ça. « C’était prévu, même si je m’attendais à mieux. Après deux jours, d’arrêt, il faut se mettre un peu dedans, a expliqué le nageur du CN Marseille. Par contre, il va falloir enclencher la machine cet après-midi et aller beaucoup plus vite. Ça va être très dense. Personne ne se cachera lors de ces demi-finales. »

Du côté des Françaises, elles seront trois à viser une finale cet après-midi. Septième temps des séries du 50m dos, avec un nouveau record de France à la clé (28’’02), Béryl Gastaldello aura une belle chance alors que la mission s’annonce plus compliquée pour Mathilde Cini (15e en 28’’46). Lara Grangeon devra aussi s’employer sur 200m papillon après avoir signé le 8e chrono des demi-finalistes (2’08’’54). La seule déception tricolore de la matinée est pour le relais 4x100m 4 nages mixte, disqualifié à cause d’une prise de relais trop précoce d’Anna Santamans.

la rédaction avec C.G. et J.R.