RMC Sport

Champions Cup : Clermont enfonce le clou

-

- - -

Une semaine après sa victoire en Irlande (16-9), Clermont a confirmé ce dimanche à Marcel-Michelin en dominant à nouveau le Munster (26-19). Les Auvergnats sont désormais idéalement lancés sur la route des quarts de finale.

Traditionnellement, c’est lors de la 4e journée que commence à se dessiner le tableau des quarts de finale européens. A l’issue de ce « week-end de bascule », l’étau se resserre en tête des poules. Les vainqueurs, comme Clermont ce dimanche face au Munster (26-19), se disent que tout ira bien « si on ne fait pas de grosse bêtise ». Et certains vaincus n’ont plus qu’à soigner les bobos, rendus encore plus douloureux par la perspective d’une élimination. C’est donc le cas de la forteresse du Munster, deux fois titrée en Europe (2006 et 2008), et secouée par la marée jaune à Marcel-Michelin.

Rare spectacle que ces Irlandais à ce point sans ressources lors d’un match continental, comme ce fut le cas ce dimanche en Auvergne. Si le Munster n’a pas toujours fait dans le rugby champagne dans son histoire récente, au moins les coéquipiers de la « poutre » Paul O’Connell ont-ils toujours opposé leur « fighting spirit » à l’adversité. Ils auront fait illusion un quart d’heure, avec deux pénalités de Keatley. La suite ? Un premier essai clermontois signé Damien Chouly (18e), avant que le superbe numéro de Nakaitaci ne vienne signer le KO juste avant la pause. Clermont frôlera même le bonus offensif après le doublé de Chouly (72e). Mais Casey (75e) viendra, en contre, panser un peu les plaies irlandaises. Et Keatley au buzzer, sur une pénalité, viendra arracher un point de bonus défensif qui permet au Munster d’entretenir un (très) mince espoir.

Une finale contre les Saracens le 24 janvier

En tête de la poule 1, avec un point d’avance sur les Saracens, Clermont se rendra à Sale (le 17 janvier), mauvais élève de la poule avec quatre défaites en quatre matches, avec l’objectif de s’offrir une « finale » à domicile face aux « Sarries » une semaine plus tard. A l’aller, les hommes de Franck Azéma avaient plutôt bien résisté sur la pelouse des Saracens (victoire anglaise 30-23). Mais l’on se souvient encore de la fessée (46-6) infligée par ces mêmes anglais à Clermont en demi-finale de la H Cup la saison dernière. Ce sera là une belle occasion d’enterrer ce cuisant souvenir.

S.R