RMC Sport

Champions Cup: Gibert pense à "l'étoile" européenne après la qualif du Racing

Titularisé pour la première fois en Champions Cup, Antoine Gibert s'est promené avec le Racing face à Édimbourg ce dimanche (56-3) et a affiché sur RMC ses ambitions de victoire européenne.

Lancé dans le grand bain de la Champions Cup avec le Racing 92 ce dimanche, Antoine Gibert a continué à griller les étapes. La sensation du début de saison, 23 ans, a contribué à la large victoire des siens contre Édimbourg (53-6). Interrogé au micro de RMC après le match, le demi d’ouverture rayonnait. "C’était un match un peu particulier pour moi puisque c’était ma première titularisation en coupe d’Europe, confiait-il. Mais je n’ai que des joueurs extraordinaires à côté de moi, donc c’est plus facile dans ces conditions."

Les bons conseils de Finn Russell

Pour ce huitième de finale, Antoine Gibert remplaçait au pied levé Finn Russell, suspendu pour son carton rouge avec l’Écosse contre la France. "Il m’a beaucoup aidé toute cette semaine, comme François Trinh-Duc", assurait le Francilien, pas impressionné pour un sou. "C’est un joueur auquel j’aimerais beaucoup ressembler, mais j’essaie d’avoir mon propre jeu."

Le pur produit du centre de formation se réjouissait surtout de partager ce moment avec la "Racing Family", puisqu’Ibrahim Diallo (23 ans lui aussi) et Jordan Joseph (20 ans), eux aussi lancés par le club, ont également foulé la pelouse. "Avec Ibrahim, on a commencé en même temps en cadets, on a gravi les échelons ensemble. Jordan nous a rejoint un peu plus tard. Ça fait plaisir de gagner un huitième de coupe d’Europe avec des énormes joueurs, mais aussi des joueurs avec lesquels on joue depuis longtemps."

La finale de l'an passé, "encore en travers"

Alors que ses performances des dernières semaines ne passent pas inaperçues, Gibert assure ne pas encore penser à l’équipe de France. "Pour l’instant, je veux me concentrer juste sur le club, je veux continuer d’apprendre, s’enthousiame-t-il. Je veux gagner des titres avec le Racing, m’amuser avec mes potes. S'il y a un nouveau rêve qui peut se concrétiser avec les Bleus ensuite, ce sera top."

Le chemin le plus rapide vers le titre, puisque le Racing n’a plus que trois matchs à gagner pour l’obtenir, c’est celui de la Champions Cup. "Il nous manque une étoile. La Coupe d’Europe, c’est un objectif très important pour nous. Ça fait trois fois qu’on passe à côté, on a encore en travers la finale de l’an passé (perdue 31-27 contre Exeter), donc on a envie de le faire et on va se donner les moyens pour." En quarts de finale, le week-end prochain, le Racing retrouvera l’Union Bordeaux-Bègles, qui a éliminé Bristol ce dimanche.

CP